PSA se dit "choqué" par les accusations de tricherie sur ses moteurs diesel

 |   |  538  mots
Le groupe PSA s'est voulu très à la pointe dans la transparence en matière d'émissions de Nox et CO2.
Le groupe PSA s'est voulu très à la pointe dans la transparence en matière d'émissions de Nox et CO2. (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a transmis ses investigations visant les motorisations diesel du groupe PSA à la justice. Après Volkswagen, Renault et Fiat, PSA se retrouve dans l'oeil du cyclone, lui qui a plaidé la transparence et ses efforts en matière de dépollution.

"Nous sommes extrêmement choqués" ! Gilles Le Borgne, directeur de la recherche et du développement de PSA, n'a pas dissimulé sa déception lors d'un point presse improvisé quelques heures à peine après avoir appris par le ministère de l'Economie que la DGCCRF allait transmettre au procureur de la République les résultats de ses "investigations sur les émissions polluantes des véhicules diesel" concernant PSA.

Pas de logiciels de triche installé, selon PSA

Il a répété que non seulement les véhicules diesels fabriqués par le groupe "respectaient les réglementations en vigueur", qu'aucun logiciel visant à rendre inactifs les systèmes de dépollution en usage normal n'était installé. Il a également rappelé que PSA disposait des "meilleures voitures diesels" en matières de dépollution.

"Nous avons inventé le filtre à particules, nous avons été les premiers à généraliser le SCR sur tous notre gamme diesel (système qui permet de neutraliser les particules fines, ndlr)", a-t-il lancé à des journalistes convoqués en dernière minute alors que le ministère de l'Economie publiait un communiqué annonçant la décision de la DGCCRF.

"Le groupe fera valoir ses arguments pour éviter les amalgames, défendre ses intérêts et ceux de ses 180.000 salariés, et pour préserver la confiance de ses clients", a-t-il enfin plaidé.

Des opérations transparence

Mais que reproche la DGCCRF à PSA ? Il faut dire que le groupe automobile français n'a pas pas ménagé ses efforts depuis l'éclatement du scandale des moteurs truqués de Volkswagen en septembre 2015, puis la mise en cause par la Commission Royal de Renault qui avait fait l'impasse sur le SCR, lui préférant la technologie moins efficace du Noxtrap. PSA a organisé des opérations transparence en collaboration avec l'association environnementale France Nature Environnement, à l'aide du bureau Veritas afin de définir un protocole objectif d'évaluation des émissions de polluants en situation réelle. La Commission Royal elle-même n'a rien trouvé à redire sur les modèles du groupe PSA.

Le Cactus de Citroën récemment épinglé...

Mais la DGCCRF, elle, a jugé utile de venir perquisitionner les locaux de PSA en avril 2016. Plus récemment, c'est l'étude d'un laboratoire indépendant travaillant pour le compte de la Commission européenne qui a épinglé le Citroën Cactus. D'après cette étude, la version diesel Blue HDI 100 de cette berline française aurait montré de sérieuses anomalies. "En situation réelle de conduite, sur les routes d'Espagne et d'Italie, la Citroën C4 Cactus BlueHDi 100 produit jusqu'à 585 mg de NOx par kilomètre. Or, ces oxydes d'azote, particulièrement nocifs pour la santé, ne doivent pas être produits à plus de 80 mg/km pour être labellisés Euro 6. Un label obtenu par la Cactus", indiquait Le Parisien, mi-janvier, pour divulguer cette affaire.

Côté PSA, on rejette toutes tentatives de tricheries. Gilles Le Borgne défend le choix de PSA d'avoir "calibrer" ses moteurs afin de privilégier la neutralisation des Nox en ville, et de privilégier un réglage plus favorable à la réduction du CO2 en usage extra urbain "une fois que la voiture est chaude".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/02/2017 à 11:00 :
La Tribune continue sa censure des commentaires qui égratignent son journaliste auto qui est malheureusement complètement incompétent en ce qui concerne la pollution auto !
Bravo pour votre grand esprit d'ouverture !!! :-(
a écrit le 10/02/2017 à 15:07 :
Nous à la campagne oydes d'azote, particules fines, on s'en tape, le co2 nous interpelle beaucoup plus, et puis c'est de l'argent qui passe dans les transports en plus.
Donc il y a dicotomie entre circuler en campagne et en ville.
Cerise sur le gâteau, nous sommes punis en achetant des véhicules équipés de machins invraisemblables fragiles, sans cesse en panne et consommant beaucoup de carburant, au lieu de limiter les grandes agglomérations tapissées de feux rouges de sens uniques voies de bus etc, aux simples gpl, gnv et electriques, terminé.
a écrit le 10/02/2017 à 11:57 :
"le SCR sur tous notre gamme diesel (système qui permet de neutraliser les particules fines, ndlr)"

Pas du tout, l'objet du SCR (Selective Catalytic Reduction), est de réduire le taux d'oxydes d'azote (monoxyde NO et dioxyde NO2), pas des particules fines.
Réponse de le 10/02/2017 à 19:41 :
Tout à fait d'accord avec vous.
J'avais déjà fait 1 remarque du même ordre il y a une quinzaine de jours en suggérant à M. Bourassi de se former sur les émissions polluantes ... ce qu'il fait manifestement pas !
Donc je deviens critique : dans ce contexte, plutôt de continuer à débiter des "âneries" il faut avoir le courage de démissionner !!!
a écrit le 10/02/2017 à 10:45 :
L un de mes amis, ingenieur chez Bosch dans le domaine des pompes à injections (désormais en retraite) m´a révélé que tous les constructeurs sans aucune exception et avec lesquels il a travaillé ont toujours manipulé les valeurs d´émission de leurs véhicules depuis plus de 20 ans.
Réponse de le 10/02/2017 à 14:22 :
Bosch c' est bien le compatriote de Volkswagen et qui l' a servit en premier ...?


Les logiciels truqués chez le constructeur allemand sont bien fournis par Bosch ...?
a écrit le 10/02/2017 à 3:22 :
Quand les politiques cherchent des coupables au bout d un moment ils en designes
a écrit le 10/02/2017 à 0:45 :
La pollution est inhérente à tout système de combustion que ce soit le fuel, le gaz, le charbon ou le bois (c'est la pire). Soit vous vivez avec, soit vous passez à l'électrique mais dans ce cas vous déplacez le problème car il faut produire l'électricité. Il faut attendre que la recherche progresse. La mise en examen de Peugeot n'est en fait qu'une action dictée par des arrières pensées politiques. Il faut que Peugeot se fasse une raison, il ne sert rien d'avoir raison il faut faire le dos rond et ne pas se mettre à contre-courant. Ce n'est pas l'écume médiatique qui fera que leurs résultats seront mauvais. Ils n'ont qu'à faire des gros SUV comme les autres car cela plait et aucun conducteur de ces mastodontes ne s'inquiète de la pollution de son véhicule...
a écrit le 09/02/2017 à 21:17 :
Pour rappel : seul Israel a mis au point un réseau sérieux de voitures électriques par changement de la batterie par le dessous de la voiture : résultat : tu roules COMME avec une voiture à combustion interne.
Réponse de le 10/02/2017 à 9:16 :
Peut être adapté aux dimensions de l'état d'Israël (un confetti territorial de 400 km dans sa dimension Nord Sud sur moins de 100km de largeur, bordé par la Méditerranée et entouré de pays plus ou moins hostiles, et donc qu'on ne peut guère quitter en voiture).
Réponse de le 10/02/2017 à 14:14 :
C' était Better place et le système à coulé, merci .. Israel a tjrs un temps d' avance, surtout en en Palestine ..
a écrit le 09/02/2017 à 20:05 :
Seraient ils ignorants du fait que quasi tous les possesseurs de PSA à FAP le font enlever par leur garagiste , tellement son utilisation est pénible et stupide .A la décharge de PSA , c'est valable pour toutes les caisses à FAP
Réponse de le 09/02/2017 à 21:18 :
Léon vous avez tort. J'ai un véhicule diesel avec fap et je n'ai aucun problème je ne vois pas pourquoi je devrais le faire enlever
Réponse de le 09/02/2017 à 21:53 :
Là n'est pas la question de supprimer ou non un FAP, c'est d'ailleurs illégale de le faire supprimer. Personnellement j'en ai un FAP et mon véhicule fonctionne parfaitement. Reste que le diesel est fait pour avaler du kilomètre ce que bon nombre d'automobilistes avaient oubliés et que rouler en ville en diesel tous les jours sur des petits parcours encrassent le moteur tout simplement. Pourquoi dire aussi que leurs véhicules ne polluent pas, Peugeot dit simplement qu'ils ont les meilleurs systèmes de dépollution pas qu'ils ne polluent pas. Si on veut pas polluer on n'achète pas de voiture...
Réponse de le 10/02/2017 à 13:24 :
@Bmi : Un filtre est un particule est une pièce d'usure sur un véhicule, donc avec une durée de vie limité, plus limité que celle de la voiture. Une fois votre filtre rempli de particules fines, il obstrue l'échappement des gaz de combustion créant ainsi plusieurs problemes pouvant aller jusqu’à la casse moteur. Je vous laisse le soin de regarder le prix d'un FAP ... c'est pouor cette raison que beaucoup le supprime.

@Pépitodom : La question n'est pas : es-ce que les véhicules PSA polluent un peu, moyennement ou beaucoup, mais qu'ils ne respectent pas les normes Euro en vigueur en situation réelles point barre, pour certains modèles en tout cas.

Gilles le Borgne (porte bien son nom le mec ...) nous raconte qu'ils privilégient la réduction de NOx en faveur de CO2 en ville, et inversement en campagne ... Pour la Cactus on parle d'un facteur 7 pour les émissions de NOx.
Réponse de le 10/02/2017 à 14:20 :
Vous l' avez rêvé ..?!!!!
a écrit le 09/02/2017 à 20:01 :
Ils sont comme Fillon : on n'a rien fait d'illégal .
PSA, comme FF n'a visiblement rien compris à comment réagit le citoyen lambda , un coup électeur, un coup acheteur de voiture face à ces révélations dévastatrices.
a écrit le 09/02/2017 à 19:43 :
Si un constructeur avait trouvé la solution pour que ses moteurs diesel ne polluent pas ça se saurait. Jusqu'à preuve du contraire il n'y en a pas. Le débat n'est pas nouveau, déjà avant l'apparition du FAP un ancien PDG de PSA affirmait en brandissant son mouchoir blanc pour preuve, que ses moteurs ne polluaient pas !
Réponse de le 10/02/2017 à 9:18 :
"un ancien PDG de PSA affirmait en brandissant son mouchoir blanc pour preuve, que ses moteurs ne polluaient pas ! "... pour les particules, ce test est assez pertinent....
a écrit le 09/02/2017 à 19:33 :
''Il a également rappelé que PSA disposait des "meilleures voitures diesels" en matières de dépollution.''

On ne peut pas lui donner tort...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :