BTP : Martin Marietta lance une offre hostile sur Vulcan

 |   |  260  mots
Copyright Reuters
Le fabricant de granulats américain Martin Marietta a annoncé lundi qu'il tentait de prendre le contrôle de son concurrent Vulcan Materials par le biais d'une offre d'échange hostile pour 4,7 milliards de dollars.

Le fabricant de granulats américain Martin Marietta a annoncé lundi qu'il tentait de prendre le contrôle de son concurrent Vulcan Materials par le biais d'une offre d'échange hostile pour 4,7 milliards de dollars.

Le groupe "a commencé une offre d'échange pour former une entité combinée avec Vulcan qui créerait un leader américain des granulats de construction" avec une "capitalisation de 7,7 milliards de dollars et une valeur d'entreprise totale de 11,4 milliards de dollars", détaille Martin Marietta dans un communiqué.

"Nous portons directement notre offre aux actionnaires de Vulcan après que sa direction a cessé de participer à des discussions confidentielles portant sur une transaction négociée, qui ont commencé il y a plus d'un an et demi", a commenté le directeur général de Martin Marietta, Ward Nye, cité dans le communiqué.

Martin Marietta offre aux actionnaires de Vulcan d'échanger leurs titres contre 0,5 action de son groupe à la valeur de clôture de vendredi (73,37 dollars), soit une transaction de 4,7 milliards de dollars pour les 129,23 millions de titres en circulation.

Ward Nye précise que son groupe table sur des synergies de "200 à 250 millions de dollars entre les deux groupes". Il ajoute que son groupe prévoit de maintenir le dividende à 1,6 dollar par action après la fusion si elle est finalisée, "soit vingt fois celui de Vulcan actuellement".

L'offre d'échange, qui a "le soutien unanime du conseil d'administration de Martin Marietta", représenterait une prime de 15% comparé aux cours de clôture moyens des dix derniers jours, souligne le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :