Pfizer : le rachat de Wyeth autorisé par les autorités américaines

 |  | 254 mots
Lecture 1 min.
Le mariage entre les deux groupes pharmaceutiques, d'un montant de 68 milliards de dollars, a été autorisé ce mercredi par les autorités américaines de la concurrence, à condition que la nouvelle entité renonce à plusieurs médicaments et vaccins pour animaux.

Le rachat de Wyeth par Pfizer a passé l'étape des autorités de la concurrence américaine. La Fair Trade Commission (FTC) a en effet autorisé ce mercredi cette opération estimée à 68 milliards de dollars, qui va permettre au laboratoire américain de conforter sa place de numéro un mondial, avec un chiffre d'affaires combiné de 75 milliards de dollars. Pfizer espère conclure ce mariage, annoncé le 26 janvier, à la fin du troisième trimestre ou au cours du quatrième trimestre.

La FTC a cependant posé une condition pour valider ce rapprochement: la cession des actifs vétérinaires. La même condition avait été posée en juillet par la Commission européenne. Pour rassurer les autorités, Pfizer a accepté "des désinvestissements significatifs pour protéger la concurrence dans le marché américain des vaccins et médicaments pour animaux". Il va par ailleurs céder des installations en Irlande, des vaccins destinés aux animaux et aussi quelques médicaments

Pfizer payera Wyeth en numéraire et en action, pour un montant de 50,19 dollars par action (33 dollars par action en numéraire plus 0,985 titre Pfizer contre une action Wyeth). Ce prix représente une prime de 15% sur le cours de Wyeth avant l'annonce de cette opération. L'offensive de Pfizer était devenue vitale alors que le chiffre d'affaires tiré de sa molécule vedette, l'anti-cholestérol Lipitor, a chuté de 8% lors des quatre derniers mois de l'année 2008 et qu'elle tombe dans le domaine public dès 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :