Les technologies médicales en panne de croissance, mais...

 |  | 337 mots
Lecture 2 min.
Le bénéfice net des sociétés du secteur des dispositifs médicaux a diminué de 15% en 2015 à 13,7 milliards de dollars.
Le bénéfice net des sociétés du secteur des dispositifs médicaux a diminué de 15% en 2015 à 13,7 milliards de dollars. (Crédits : Reuters)
Le chiffre d'affaires des sociétés développant des dispositifs médicaux a baissé de 1,2% en 2015, selon un rapport d'EY. Mais les investisseurs restent confiants sur la croissance à long terme du secteur, comme en témoigne sa capitalisation boursière en forte hausse.

Après trois années de croissance fragile, le chiffre d'affaires du secteur des technologies médicales (robots chirurgiens, prothèses de hanche, outils de diagnostic...) est tombé dans le rouge, selon un rapport du cabinet EY publié mardi 8 novembre. En 2015, le revenu des entreprises européennes et américaines du secteur a baissé de 1,2% sur un an à 337 milliards de dollars (305 milliards d'euros). Leur bénéfice net a diminué de 15% à 13,7 milliards de dollars.

Baisse du chiffre d'affaires des conglomérats américains

Le cabinet de conseil estime que l'érosion des revenus est en grande partie due aux cessions d'activités medtechs par les conglomérats et grands groupes. Ces derniers choisissent de "rationaliser leur modèle économique pour une croissance plus forte à l'avenir",  assure EY. Les chiffre d'affaires de ces derniers dans le secteur ont reculé de 6% sur un an à 143,3 milliards de dollars.

Par exemple, Bayer a cédé son activité diabète à Panasonic, et a vu ses revenus santé chuter de 1,4 milliard de dollars.La vente d'activités dédiées au cardiovasculaire de J&J à Cardinal health a entraîné une légère baisse des revenus du groupe américain. EY signale également des effets de change défavorables ayant pénalisé les sociétés américaines comme Baxter, Abbott ou J&J, cette année-là.

Une capitalisation boursière qui croît plus vite que celle des biotechs

Mais pas de panique selon George Fife, associée EY, expert du secteur des sciences du vivant, car le secteur "est en en pleine transition", selon lui, et non en panne sèche. En témoigne la confiance des investisseurs. La capitalisation boursière totale des medtechs a grimpé de 13% à 717 milliards de dollars en 2015, alors que celle des biotechs prenait 5% sur la même période.

Par ailleurs, autre signe de confiance dans le potentiel de croissance du secteur: le nombre d'employés. Il a augmenté de 15% en un an, passant de 648.300 à 748.300, tandis que le nombre d'entreprises est passé de 453 à 455.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2016 à 9:27 :
Je ne pense pas que cela soit de longue durée car en effet difficile de penser que ce domaine d'activité arrive à son terme.

Les laboratoires pharmaceutiques investissent peu dans la R et D il est donc évident que encore une fois seuls les progrès techniques pourront faire avancer la médecine.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :