Le Gabon va entrer au capital d'Eramet

 |   |  222  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Après la nouvelle reconduction pour six mois du pacte d'actionnaires entre Areva et les sociétés Sorame et Ceir de la famille Duval, un nouveau venu de poids entre au capital.

Comme il l'avait annoncé en mai, le Gabon va bien faire son entrée au sein du capital d'Eramet, le groupe minier français, très implanté en Nouvelle-Calédonie. L'accord a été signé jeudi soir. Le niveau et le montant de cette participation n'ont pas été dévoilés. En mai, le Gabon parlait de prendre 10% à 15% d'Eramet. Ce serait in fine 4% à 5% selon Les Echos.

Mardi, le groupe public français spécialiste du nucléaire Areva avait annoncé la reconduction de son pacte d'actionnaires avec les sociétés Sorame et Ceir, représentant les actionnaires de la famille Duval, au sein d'Eramet  pour une durée de six mois à compter du 1er juillet.

Cette reconduction n'a pas d'incidence sur le projet d'Areva de céder sa participation dans le groupe minier et métallurgique dans le cadre de son plan de financement. Ce dernier avait été dévoilé fin juin 2009.

La participation d'Areva dans Eramet , qui s'élevait à 25,63% à fin 2009, doit rester dans le giron public lors de sa cession. Les actionnaires familiaux détenaient pour leur part 36,44% d' Eramet à la fin de l'année dernière.

Le pacte d'actionnaires entre Areva et Sorame-Ceir dans Eramet a été conclu à l'origine en 1999.  Le groupe minier s'est par ailleurs récemment dit très ouvert à une entrée du Gabon dans son capital.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :