Après le PSG, le fonds qatari QSI s'offre le Paris Handball

 |   |  349  mots
Le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi, assumera la fonction de PDG du Paris Handball - Copyright AFP
Le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi, assumera la fonction de PDG du Paris Handball - Copyright AFP (Crédits : AFP)
Le fonds d'investissement Qatar Sports Investments (QSI), actionnaire majoritaire du club de football Paris Saint-Germain (PSG), a annoncé ce lundi l'acquisition de 100% du Paris Handball.

C'est officiel : le Paris Handball est désormais détenu à 100% par le fonds d'investissement Qatar Sports Investments (QSI). L'actionnaire majoritaire du club de football de Ligue 1, le Paris Saint-Germain (PSG), a annoncé ce lundi, sans préciser le montant de l'opération, l'acquisition de 100% du Paris Handball, donnant au club de première division l'espoir de connaître le même renouveau que le PSG.

"QSI souhaite s'engager sur le long terme avec le Paris Handball et construire sur la durée une équipe de premier plan au niveau national et européen", précise Nasser Al-Khelaifi, cité dans un communiqué. Le président du Paris SG, Nasser Al-Khelaifi assumera la fonction de président-directeur général du club alors que Jean-Claude Blanc, directeur général du PSG, est nommé directeur général délégué. Il sera chargé de l'ensemble des activités du club et sera secondé par l'ex-gardien de l'équipe de France de handball Bruno Martini en particulier sur le secteur sportif, indique QSI dans le communiqué.

Un budget pour concurrencer Montpellier, puis Kiel et Barcelone

L'objectif du "PSG Handball" est clair : concurrencer l'indétrônable Montpellier. Et pour cela le club parisien -qui a sauvé de justesse sa place dans l'élite du handball français lors de la dernière journée de Championnat- devrait disposer d'un budget équivalent à celui du champion de France en titre, soit quelque 7 millions d'euros. L'annonce de l'arrivée de QSI vise à constituer une équipe de premier plan dès l'année prochaine pour faire concurrence à l'éternel champion de France Montpellier et son dauphin de Chambéry. A terme, l'objectif est beaucoup plus ambitieux: défier les géants européens de Kiel (Allemagne) et de Barcelone.

Le club pourrait recruter rapidement l'ex-entraîneur de Chambéry Philippe Gardent. Par ailleurs, l'ailier international français Luc Abalo, ancien d'Ivry et actuellement à l'Atletico Madrid, pourrait rapidement rejoindre le club, comme un autre ailier, Samuel Honrubia (ex-Montpellier). Trois joueurs ont déjà signé: Mladen Bojinovic, ancien de Montpellier, et deux Islandais, Asgeir Hallgrimsson et Robert Gunnarsson.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/05/2013 à 13:20 :
Bravo

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :