La vente de la compagnie aérienne française XL Airways suscite les convoitises

 |   |  398  mots
Selon nos informations, Air Contractors, Aigle Azur, le voyagiste marseillais Exotismes et un groupe étranger suivent le dossier qui pourrait se finaliser fin février. Les candidats doivent déposer cette semaine une «pré-offre» pour accéder à la «data room" la semaine prochaine.

La compagnie aérienne française XL Airways, anciennement Star Airlines, va une nouvelle fois changer de mains. Après avoir évité mi-septembre d'être emporté par la faillite de sa maison-mère XL Leisure, alors troisième groupe touristique britannique, la compagnie spécialisée sur les destinations touristiques moyen et long-courriers, est en vente.

Son propriétaire, le fonds d'investissement islandais Straumur-Burdaras, qui l'avait reprise le jour de l'arrêt des vols de la maison-mère le 12 septembre, n'a pas vocation à rester dans l'aérien. Le périmètre de la vente inclut la compagnie aérienne et ses trois filiales à 100%, les tour-opérateurs Crystal et Héliades, et Star Formation. Mais aussi la compagnie XL Airways Allemagne, l'autre rescapée du naufrage de la maison-mère.

Selon des sources concordantes, quatre entreprises étudient le dossier de cette compagnie aux 700 salariés qui a transporté l'an dernier près d'un million de passagers, essentiellement pour des voyagistes. L'irlandais Air Contractors, qui a racheté la compagnie française Europe Air Post (ex Aeropostale), le transporteur aérien français Aigle Azur, le tour-operateur marseillais Exotismes (dont 60% appartient au fonds Finadvance) , et un groupe étranger. Une présentation d'XL Airways a été faite la semaine dernière. Les candidats doivent faire une «pré-offre» cette semaine pour avoir accès à la «data-room» (examen des informations économiques de l'entreprise) la semaine prochaine. Le tout pour une transaction finalisée fin février.

A quel prix? C'est un peu l'inconnu. Notamment parce que XL Allemagne pourrait être vendue séparément en cas de désintérêt des candidats. Jusqu'ici XL Airways a bien mené sa barque, malgré les multiples secousses qui ont bousculé le secteur. Présentés le 5 février à l'occasion d'un point presse, les résultats de l'exercice 2007-2008 (clos le 31 octobre), seraient une nouvelle fois bénéficiaires. Avec un chiffre d'affaires dépassant les 295 millions d'euros.  Mais ses actifs sont faibles. Sa flotte (de cinq avions en hiver, d'une dizaine l'été ) est en location. Néanmoins, la compagnie est la seule avec Corsair sur le segment du charter long-courrier en France (combinée dans les deux cas avec une activité de ventes individuelles). Et dispose à ce titre d'un fond de clientèle important (les voyagistes n'ont pas beaucoup de choix) mais aussi d'un portefeuille de droits de trafic sur des destinations clés.

 

 

 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :