Japan Airlines pourrait durcir son plan de sauvetage

 |  | 212 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La compagnie aérienne japonaise envisagerait désormais de demander l'annulation d'une partie de sa dette et de supprimer 9.000 emplois. Le directeur général est également sur la sellette.

En grande difficulté, la compagnie aérienne Japan Airlines (JAL) pourrait durcir son plan de restructuration. Selon l'agence de presse japonaise Kyodo, le premier transporteur asiatique aurait rédigé un nouveau plan de sauvetage, le premier ayant été jugé insuffisant par le gouvernement.

Selon ce nouveau texte, JAL aurait l'intention de demander à ses créanciers l'annulation d'une dette de 250 milliards de yens (1,87 milliard d'euros). La compagnie aérienne envisagerait également de supprimer plus de 9.000 postes, au lieu des 6.800 annoncés précédemment, et de procéder à une augmentation de capital de 150 milliards de yens (1,1 milliard d'euros).

Par ailleurs, le directeur général, Haruka Nishimatsu, pourrait démissionner pour assumer la responsabilité des problèmes du groupe et serait remplacé par une personnalité extérieure à l'entreprise. JAL a néanmoins démenti cette dernière information.

Toujours d'après l'agence Kyodo, JAL devrait soumettre ce nouveau plan au ministre des Transports, Seiji Maehara, fin octobre, pour négocier ensuite avec les banques créancières durant le mois de novembre. En cas d'échec, la compagnie pourrait déposer son bilan. Il faut dire que Japan Airlines doit faire face à une dette de 15 milliards de dollars (10,14 milliards d'euros) et devrait afficher une perte pour la deuxième année consécutive.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :