La Poste : baisse des revenus en 2009, stabilité en 2010

 |   |  321  mots
Le groupe de courriers mise sur une baisse de 3% de ses revenus cette année. Ils devraient se stabiliser l'an prochain

La Poste a annoncé ce jeudi qu'elle tablait sur une baisse de son chiffre d'affaires de 3% cette année. Cela "correspond à une réduction des volumes du courrier (-5,8%) et du colis express (-4,5%)", explique le groupe dans un communiqué.

Une source proche du dossier avait indiqué ce jeudi matin que les revenus devraient atteindre 20,471 milliards d'euros (-1,6% en publié), le résultat net 387 millions (-26,8%) et le résultat d'exploitation 495 millions (-44,1%). La Poste confirme seulement une perspective de résultat d'exploitation de "500 millions d'euros environ".

Mais ses revenus devrait rester quasi stables en 2010, le recul des volumes de courrier étant compensé par les bonnes performances de sa banque et la reprise de son activité colis.

La Banque Postale devrait voir son produit net bancaire augmenter de plus de 4%, ce qui permettra de "contenir la baisse du chiffre d'affaires consolidé du groupe".

Côté rentabilité, La Poste prévoit de réaliser une marge opérationnelle d'environ 2,5%, en dessous de son objectif initial (3,5 à 4%) "compte tenu d'une baisse plus forte que prévue des volumes de courrier".

En 2010, La Poste prévoit une quasi-stabilité de son chiffre d'affaires (à périmètre et taux de change constants), "traduisant des évolutions très contrastées de ses différents métiers", malgré les difficultés de sa branche courrier dont les volumes devait baisser de 5% pour une baisse de 3% des revenus.

L'bjectif en 2010 est de stabiliser sa marge opérationnelle par rapport à 2009 malgré "un contexte économique et concurrentiel incertain". Elle prévoit de maintenir sa politique de maîtrise des charges tout en investissant 1,1 milliard d'euros, notamment dans la modernisation de ses bureaux de poste, le développement de sa banque ou la croissance externe dans l'express.

La Poste doit devenir une société anonyme à capitaux publics le 1er mars 2010. Les députés ont d'ailleurs adopté ce jeudi le premier article du projet de loi. Selon cet article, l'Etat est actionnaire majoritaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :