De Londres à Francfort, la galère continue pour les vacanciers

 |   |  348  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Neige et froid glacial continuent de perturber le trafic aérien au Royaume-Uni, en Berlgique et en Allemagne.

L'agence européenne de contrôle du trafic aérien, Eurocontrol, a indiqué que le trafic reprendrait progressivement mardi après l'annulation de 3.000 vols en Europe lundi. Les annulations de vols devaient toutefois rester importantes.

British Airways dit ainsi s'attendre à un "nombre significatif d'annulations" de ses services à l'aéroport de Londres-Heathrow. "Le mauvais temps continue de causer d'importantes perturbations sur nos activités et la situation se poursuivra jusqu'à Noël", a prévenu la compagnie. Selon des analystes, les coûts supplémentaires engendrés par les intempéries pourraient atteindre 10 millions de livres par jour pour BA.

L'opérateur d'Heathrow, BAA, a toutefois annoncé mardi la réouverture de la deuxième piste de l'aéroport londonien. Il faut dire que des milliers de passagers sont bloqués à Heathrow depuis plusieurs jours en raison du retard ou de l'annulation de leur vol. Face à cette situation qui n'est pas sans rappeler celle d'avril dernier après l'éruption d'un volcan en Islande, le gouvernement britannique a autorisé les avions à atterrir en dehors des créneaux autorisés jusqu'à Noël.

En Allemagne, le trafic a repris à l'aéroport de Francfort, l'un des plus grands d'Europe continentale, qui avait fermé ses portes pendant plusieurs heures dans la matinée. "Notre objectif est de revenir à un trafic normal aussi vite que possible", a dit un porte-parole de Fraport, l'opérateur de cet aéroport utilisé par Lufthansa pour gérer la majeure partie de ses vols en correspondance vers d'autres continents.

En Belgique, l'aéroport de Bruxelles est parvenu à trouver du liquide de dégivrage après avoir annoncé lundi une possible pénurie. Plusieurs avions ont pu décoller mardi.

Du côté des trains, la compagnie Eurostar a demandé aux passagers qui le pouvaient de différer leur départ. Mais les passagers s'agglutinent à la station St Pancras à Londres. "Nous demandons à tous nos clients qui ont pris des billets pour des déplacements avant Noël de se faire rembourser ou d'échanger gratuitement leur billet si leur voyage n'est pas nécessaire", a indiqué l'opérateur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :