Mobilité : Marseille veut doubler l'usage des transports en commun d'ici 2025

 |   |  256  mots
Pour atteindre ces objectifs, 3,3 milliards d'euros vont être investis d'ici 2025 par la métropole, le département, la région et l'Etat.
Pour atteindre ces objectifs, 3,3 milliards d'euros vont être investis d'ici 2025 par la métropole, le département, la région et l'Etat. (Crédits : © Jean-Paul Pelissier / Reuters)
La métropole Aix-Marseille Provence a présenté vendredi un "agenda de la mobilité", qui doit être définitivement voté le 15 décembre.

La métropole Aix-Marseille Provence annonce des objectifs chiffrés pour diminuer de 8% l'usage de la voiture d'ici huit ans, selon un document présenté vendredi à Marseille. Cet "agenda de la mobilité métropolitaine", qui doit être voté définitivement lors du Conseil métropolitain du 15 décembre, affirme la volonté de la métropole de "doubler l'usage des transports en commun d'échelle métropolitaine et d'augmenter de 50% celui des transports locaux" à l'horizon 2025.

Concrètement, dès 2017, un nouvel abonnement "intégral" doit ainsi être créé, "permettant de se déplacer à volonté sur tous les réseaux",y compris le TER.

Augmenter de 25% les déplacements actifs

"94% des déplacements métropolitains supérieurs à 7 km se font aujourd'hui en voiture, avec une moyenne d'1,3 passager par véhicule. Les conséquences sont connues: axes routiers saturés aux heures de pointe, temps de parcours accru, pollution amplifiée...", affirme la métropole, qui veut également "faire diminuer de 8% l'usage de la voiture" et "augmenter de 25% les déplacements actifs", marche, vélo.

Pour atteindre ces objectifs, 3,3 milliards d'euros vont être investis d'ici 2025 par la métropole, le département, la région et l'Etat.

La Ligne nouvelle Provence-Côte d'Azur, qui doit permettre de doubler le nombre des Trains express régionaux dans la région à partir de 2030, "pèse à elle seule 2,5 milliards d'euros", précise la métropole. "Sa vocation étant de relier l'arc latin européen de l'Espagne à l'Italie, elle devra mobiliser l'engagement de l'État mais aussi de l'Union européenne".

(AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2016 à 18:32 :
Il est urgent de construire un peripherique a Marseille (L'estaque / bonneveine) pour délester la corniche, et les viaducs au dessus du port.

Le pb est le prix, car difficile à faire sans tunnel ou viaduc. Mais a mon avis serait utile pour le long terme.
Emprunter pour ce genre d'ouvrage serait intelligent. Mieux que des ronds point ou des piscines.
Les transports en commun sont OK (Je ne les prends plus, préfere la bagnole !).
a écrit le 04/12/2016 à 19:04 :
Parmi les mesures méconnues prises sous la présidence du tant décrié FH, la "construction forcée "de la métropole Aix Marseille est un réel progrès pour la région, malgré l'opposition aveugle de la maire d'Aix et de quelques autres.
La politique de transport devient commune et de vraies réflexions sont engagées en commun, pour faire finalement progresser ce dossier.
Que ce soir pour l'organisation des transports autour des gares, les lignes de bus, de métro, trams, routes et autoroutes.
Le mesures arrivent peu à peu, si elles ne souffrent pas des blocages politiques clientélistes.
a écrit le 03/12/2016 à 13:14 :
A Marseille, les gares SNCF ne sont pas reliées au réseau de transport de surface: pas de trams ni de bus, seulement le métro inaccessible aux personnes à mobilité réduite (famille, personnes agées munis de bagages, handicapés). Il serait très facile de prévoir de tels moyens de transport par une liaison des gares avec le réseau de surface et d'aménager ce réseau de surface pour desservir la ville telle qu'elle est devenue aujourd'hui. Merci.
Réponse de le 03/12/2016 à 14:14 :
Et qui va payer ? Vous êtes prêt à payer des impôts et taxes pour ça ou bien vous croyez que c'est gratuit ?
Réponse de le 05/12/2016 à 8:08 :
Très bonne réaction. En effet, la rentabilité du réseau de surface est défavorisée par un prix trop faible du carburant automobile et un cout trop élevé de la main d'œuvre. Cette remarque s'adapte aussi à toutes les activités. Merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :