Prixtel lance une offre low-cost

L'opérateur veut révolutionner le modèle économique de la téléphonie.

PACA/Télécoms

Depuis mi-septembre, Prixtel propose aux professionnels une offre alléchante?: un forfait mobile illimité à un prix défiant toute concurrence. Cette offre vient compléter celle destinée au marché des entreprises, lancée au début de l'été. L'enjeu est important pour la PME d'Aix-en-Provence, qui voit là un relais de croissance important. Son PDG, David Charles, est un rescapé de la bulle Internet.

En 1997, il crée une Web agency, Asset, qui fusionne en 2001 avec Himalaya. Une opération présentée alors comme stratégique, mais qui se termine en 2003. « J'ai été directeur général jusqu'à la fin. La gestion de crise dans un contexte de baisse brutale des commandes est une expérience très enrichissante », lance le jeune homme, qui ne s'avoue pas vaincu et crée, dès 2004, Prixtel sur un concept original?: offrir à ses abonnés le meilleur tarif des grands opérateurs pour leurs appels téléphoniques, qu'ils soient fixes ou mobiles. « Nous fonctionnons comme une centrale d'achats, ce qui nous permet de proposer le meilleur tarif en fonction de la consommation réelle », explique David Charles. Une véritable révolution dans le monde des télécommunications, qui permet de réaliser jusqu'à 40 % d'économies sur sa facture mensuelle, pour les particuliers et les entreprises.

Uniquement sur le Web

Prixtel revendique 85.000 lignes (fixes et mobiles) pour la fin de l'année, contre 55.000 l'année dernière et 300.000 attendues d'ici à trois ans. « Nous fonctionnons toujours comme une start-up et voulons rester une petite structure, insiste David Charles, qui emploie 12 salariés. Notre objectif n'est pas de mettre une marque en avant, mais un produit et sortir ainsi des circuits de distribution classiques. » Prixtel n'a aucun magasin et est seulement présent sur le Web, où son site enregistre 400.000 visiteurs par mois. « Nous avons une carte à jouer. Notre objectif est d'exister sur ce marché du low-cost, en expliquant la différence entre facturation et mode de consommation? »

Et le système semble fonctionner, puisque l'entreprise, qui a toujours été rentable, voit son chiffre d'affaires doubler chaque année?: il devrait atteindre 16 millions d'euros en 2009, après 8 millions en 2008. « Nous restons humbles par rapport à nos compétiteurs, mais nous visons les 100 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici à trois ans », insiste David Charles, qui n'exclut pas de recourir à des financements pour accélérer la croissance de Prixtel, « tout en restant indépendant ». En attendant, l'opérateur low-cost prépare une offre ADSL pour le premier semestre 2010. Béatrice Delamotte

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.