Abu Dhabi se renforce dans les raffineries européennes

 |   |  306  mots
Copyright Reuters
Un fonds d'Abu Dhabi rachète 3,7 milliards d'euros les 49 % de Total dans le 2e pétrolier espagnol Cepsa.

Abu Dhabi continue d'investir une partie de ses revenus pétroliers dans l'aval du secteur, y compris dans les zones mâtures, comme l'Europe, délaissée par les majors occidentales. Son fonds souverain IPIC (International Petroleum Investment Company) a annoncé mercredi son intention de racheter pour 3,7 milliards d'euros les 48,83 % détenus par Total dans Cepsa, la deuxième compagnie pétrolière espagnole. IPIC, qui détenait déjà 47 % de Cepsa, veut retirer le groupe de la Bourse.

Cepsa possède trois raffineries en Espagne et 1.750 stations-service en Espagne et au Portugal. Il produit un peu d'hydrocarbures en Algérie, Colombie, Égypte et au Pérou. À l'inverse de Total qui se réjouit de cette occasion de réduire encore sa présence dans le raffinage européen, IPIC étend ainsi son maillage mondial dans l'aval du pétrole.

Créé en 1984 par le gouvernement d'Abu Dhabi, IPIC détient un portefeuille de 14 milliards de dollars dans plus d'une douzaine de sociétés actives dans la pétrochimie à Abu Dhabi mais aussi en Amérique du Nord (100 % de Nova Chemicals, au Canada) ou en Europe (64 % de Borealis, un des principaux producteurs mondiaux de polyéthylène, dont le siège est en Autriche). IPIC est également présent dans le raffinage au Japon et au Pakistan. Le fonds s'intéresse aussi à la production d'électricité avec International Power au Moyen-Orient et en Afrique du Nord mais aussi en Autriche avec 20 % d'OMV ou au Portugal avec 4 % d'EDP.

Enfin, cette vente s'accompagne d'un protocole d'accord avec Total « en vue de développer des projets d'intérêt commun dans l'exploration-production du pétrole et du gaz », au Moyen-Orient et dans le reste du monde. Une signature importante pour Total au moment où les Émirats arabes unis veulent revoir leurs relations avec les majors qui co-exploitent leurs gisements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :