Le chinois Sinopec se branche sur le gaz naturel liquéfié australien

 |   |  152  mots
Copyright Reuters
Le pétrolier signe un énorme contrat d'approvisionnement.

La Chine poursuit la sécurisation de ses approvisionnements d'hydrocarbures. Sinopec, l'un des trois principaux pétroliers du pays, a conclu un très important contrat d'achat de gaz naturel liquéfié (GNL) australien estimé à 85 milliards de dollars américains sur vingt ans. La transaction prévoit également que le groupe prenne, pour 1,5 milliard de dollars, 15 % du projet qui l'alimentera, baptisé Australia Pacific, développé par l'américain ConocoPhillips et l'australien Origin Energy.

La Chine, dont l'essentiel de l'électricité est produite à base de charbon, compte porter à 10 % la part du gaz dans son mix énergétique d'ici à 2020. Les entreprises d'hydrocarbures du pays multiplient également les investissements dans les gaz non conventionnels à l'international afin d'apprendre les techniques d'exploitation de ces ressources. Avec ses gigantesques projets de liquéfaction de gaz de charbon et sa proximité des marchés asiatiques, l'Australie devrait devenir l'un des principaux exportateurs de GNL dans les années à venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :