Berlin prêt à mettre son veto sur la TVA à taux réduit

 |   |  183  mots
L'Allemagne court droit à la confrontation avec la Commission européenne et sa présidence française actuelle. Berlin se réserve le droit de mettre son veto à la proposition de Bruxelles de laisser aux Vingt-Sept la liberté de réduire le taux de TVA sur les services à haute intensité de main-d'oeuvre, indique un porte-parole du ministère des Finances allemand à notre confrère Handelsblatt . Du côté de la chancellerie, un porte-parole interrogé par La Tribune déclare que " le gouvernement allemand reste très sceptique en face de réflexions portant sur de nouveaux aménagements ou différentiations dans le système de TVA en Europe " . Il ne faut pas en outre s'attendre à des répercussions favorables aux consommateurs, ajoute la même source.Pour aider à combler ses déficits publics, Berlin a augmenté le taux de TVA en 2007, le faisant passer de 16 à 19 %. Le taux réduit de 7 % a été conservé pour les biens alimentaires et les produits de presse. Berlin pourrait craindre un effet de contagion si d'autres pays prenaient la liberté d'élargir la liste des secteurs favorisés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :