Les experts inquiets des déséquilibres

 |   |  231  mots
finances publiquesLe déficit budgétaire « insoutenable » que connaît la Russie est « une menace majeure pour la stabilité économique » et ne sera pas un atout pour la croissance, estiment des économistes de la banque d'investissement Troika Dialog, à Moscou. « Une telle politique budgétaire conduit droit dans le mur », préviennent Evgeny Gavrilenkov et Anton Stroutchenevski dans un rapport. « Réduire les dépenses » et ?uvrer à rééquilibrer le budget « demeurent la meilleure issue », disent-ils.La semaine dernière, le gouvernement a approuvé un plan prévoyant un déficit de 7,5 % du PIB pour l'an prochain afin de pouvoir prendre des mesures contre la pire crise économique depuis que la Russie a fait défaut sur une dette de 40 milliards de dollars en 1998. 8,1 % depuis début 2009Pour 2009, le « trou », le premier depuis 1999, pourrait atteindre quelque 9,3 %, a annoncé le gouvernement. Les dépenses prévues cette année représentent près du triple de 2005, souligne Troika Dialog. Elles classent le pays en troisième position derrière les États-Unis et le Royaume-Uni. Ces dépenses vont aggraver l'inflation et affaiblir le rouble, qui a déjà perdu 35 % de sa valeur depuis janvier, indique la banque. Hier, Moscou a annoncé que l'inflation a atteint 8,1 % depuis début 2009 (+ 0,6 % en juin). Elle devrait dépasser 10 % d'ici à fin 2009. L. C.Les dépenses prévues cette année vont aggraver l'inflation et affaiblir le rouble.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :