l'Autriche aussi risquée que la Grèce ? ?

 |   |  139  mots
Près d'un mois après sa publication, le rapport de Moody's sur l'exposition des banques aux économies d'Europe centrale et orientale continue à faire des dégâts. Première victime?: l'Autriche, où le coût de protection contre le risque de défaut (CDS) des banques et de l'État a littéralement explosé. Sur les marchés, la signature de l'État autrichien est considérée comme plus risquée que celle de l'Espagne ou de l'Italie, et elle est quasiment au même niveau que celle de la Grèce. En six mois, le coût pour assurer 10 millions d'euros de dette publique autrichienne contre un hypothétique défaut est ainsi passé de 11.000 euros annuels à plus de 260.000 euros. En revanche, pour les agences de notation, le pays mérite toujours son prestigieux triple A.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :