La Chine, victime d'une grave sécheresse

Tristan de Bourbonà PékinLe gouvernement chinois a alloué une aide de près de 9,7 milliards d'euros aux paysans touchés par ce qui semble être la plus grave sécheresse nationale depuis cinquante ans. La grande majorité de cette somme doit leur permettre d'acheter du matériel pour améliorer l'irrigation de leurs champs et le stockage d'eau, le reste devant aller aux producteurs de céréales pour compenser une partie de leurs pertes. Jeudi dernier, le niveau d'urgence maximal en termes de sécheresse a été annoncé pour la première fois de l'histoire par le pouvoir central.Même si quelques millimètres de pluie sont tombés ce week-end sur des régions qui n'avaient plus reçu d'averses depuis trois mois, plus de 153.300 hectares de plants de blé ont déjà péri. Dans l'ensemble des provinces affectées, environ 46 % des zones plantées sont touchées, dont 300.000 hectares très durement. Bien que la Chine possède d'importants stocks de céréales, l'inquiétude grandit car la récolte de blé de cet été est en péril?: elle pourrait être deux fois moindre qu'une année normale. Ce bouleversement pourrait influer sur les cours internationaux des matières premières car Pékin devra importer plus qu'à l'accoutumée. Selon les dernières statistiques gouvernementales, 10,73 millions d'hectares, 4,37 millions de personnes et 2,1 millions animaux d'élevages risquent de manquer d'eau.propagande officielle Le gouvernement n'est pas resté inactif?: depuis début janvier, 1.190 fusées agricoles destinées à favoriser les chutes de pluie ont déjà été lancées dans le ciel. La propagande officielle expose les photos de dizaines de membres de la police armée au travail dans les champs pour aider les habitants des régions les plus touchées. Alors que le ralentissement mondial touche déjà durement la manufacture chinoise et a fait perdre leur emploi à des millions de travailleurs migrants, les autorités veulent éviter que les conditions de vie n'empirent pour la majorité de la population rurale. Les manifestations de mécontents restent en effet leur première crainte. n

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.