Eurocopter se relance en Inde

Alors que le salon aéronautique Aero India à Bangalore ferme ses portes demain, la filiale d'EADS, Eurocopter, attend en mai le résultat de la « short list » (présélection) concernant l'appel d'offres sur le renouvellement de la flotte d'hélicoptères de reconnaissance et d'observation de l'armée indienne (197 appareils). Eurocopter avait été retenu une première fois pour ce contrat, avant que celui-ci ne soit annulé, puis relancé. Outre Eurocopter avec le Fennec (AS550C3), deux autres constructeurs ont répondu : l'italien AgustaWestland avec son modèle AW 119 et le russe Kamov. En revanche, le fabricant américain Bell, finaliste malheureux du précédent appel d'offres, n'a pas souhaité concourir. Les constructeurs présélectionnés participeront aux essais « temps chaud, temps froid » organisés par l'armée indienne. Eurocopter participe aussi à la compétition lancée l'an dernier pour l'achat de 22 hélicoptères d'attaque et propose le Tigre. Cet appareil est également candidat pour la Marine, qui souhaite acquérir 16 hélicoptères multirôles.D'une manière générale, les armées indiennes ont prévu dans les cinq prochaines années de dépenser plus de 35 milliards de dollars (27 milliards d'euros). L'armée de l'air a notamment lancé un appel d'offres colossal de 12 milliards de dollars pour l'achat de 126 avions de chasse en remplacement de ses vieux MiG-21. M. C.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.