Coup d'envoi de la Cité du cinéma à Saint-Denis

 |   |  227  mots
tudiosEnfin ! Le projet de Cité du cinéma à Saint-Denis a été lancé la semaine dernière. « J'en parlais depuis 2000 », rappelle son initiateur, Luc Besson, dont le projet a reçu un appui décisif de l'Élysée : « Je suis allé voir deux fois Claude Guéant, qui a trouvé le projet formidable et a usé de son influence pour faciliter les choses, raconte le réalisateur. Nicolas Sarkozy était aussi très favorable. »Projet à 160 millions d'euros, ce « Cinecitta » à la française de 62.000 m2 ouvrira au premier trimestre 2012 dans une ancienne centrale thermique d'EDF, un site de 6,5 hectares au bord de la Seine. Alors que la France n'avait plus de studios depuis les années 1960, la Cité du cinéma proposera 11.000 m2 de plateaux de tournage, une salle de projection, l'école de cinéma Louis-Lumière (8.000 m2) et des bureaux (20.500 m2) dont le siège d'Europa Corp. (la société de Luc Besson).luc besson se mobiliseSous les immenses halles des années 1930, les neuf plateaux, baptisés « Studios de Paris », espèrent attirer des tournages étrangers, notamment américains. Leur coût (30 millions) sera financé moitié par emprunt, moitié par fonds propres. Ces derniers seront apportés par Luc Besson lui-même (1,5 million), Europa Corp. (6 millions), le producteur tunisien Tarak ben Ammar (3,75 millions) et Euro Media, le propriétaire de la SFP (3,75 millions). JAMAL HENNI

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :