Une nouvelle journée d'action contre la crise

1 mn

Forts de leur succès du 29 janvier, les syndicats accentuent la pression sur le gouvernement. La montée des conflits dans le secteur privé et la poursuite du mouvement dans l'éducation devraient leur assurer une mobilisation importante. Les annonces du chef de l'État, lors du sommet social du 18 février, ne sont pas parvenues à enrayer le mécontentement. Pour l'instant, l'exécutif n'entend pas déga- ger d'enveloppe supplémentaire. Pourra-t-il rester sourd aux inquiétudes de l'opinion publique sur fond de hausse du chômage ? Si la mobilisation d'aujourd'hui est de grande ampleur, le gouvernement ne pourra faire l'économie de nouveaux gestes en faveur de l'emploi. Notamment en direction des jeunes. PAGES 2-3 ET éditorial page 11

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.