L'hôpital échauffé par la loi Bachelot

1 mn

Le mécontentement grandit à l'hôpital. Tous les syndicats ont déposé un préavis de grève dans la fonction publique hospitalière, mais également dans le privé. « Comme le 29 janvier, on assistera à une très forte mobilisation des personnels dans le secteur sanitaire et social », pronostique Nadine Prigent, secrétaire générale de la Fédération CGT Santé et Action sociale. Elle poursuit : « La forte dégradation des conditions de travail des personnels hospitaliers, liée à la renégociation des protocoles sur le temps de travail, ou à l'appel à des départs volontaires à la retraite comme au CHU de Nantes, se cumule avec le projet de loi Bachelot qui n'apporte pas de solutions à la situation actuelle. On nous propose toujours la même logique d'économies. » De son côté, la fédération Santé-Sociaux de la CFDT préfère s'en tenir à la plate-forme commune de revendications élaborée le 5 janvier, au premier rang desquelles figurent l'emploi et le pouvoir d'achat. Sa secrétaire générale, Yolande Briand, estime en effet qu'« il n'y a aucun intérêt à tout mélanger », les personnels étant, selon elle, « dépossédés » du débat qui oppose avant tout les directeurs de CHU et les médecins. I. M.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.