Les patrons veulent rétablir l'"équité" dans les décisions

 |   |  184  mots
Le logo de la campagne de communication du collège employeurs pour les prud'homales du 3 décembre dont le slogan est " Votons plus fort " est explicite : cinq patrons tirent une corde à l'unisson... au bout de laquelle on peut imaginer des salariés dans la même posture. L'idée-force de cette campagne, indiquent le Medef, la CGPME, l'UPA, la FNSEA et l'UNAPL, qui font liste commune, c'est d'inciter les employeurs à aller voter.Cette campagne vise également à " rétablir l'équité inégalement respectée " dans les décisions prud'homales (environ 80 % sont en faveur des salariés, affirme Benoît Roger Vasselin, du Medef). Pour le scrutin de décembre, 520.000 employeurs sont inscrits sur les listes électorales, soit environ 240.000 de moins que lors du précédent, en 2002. Un " déficit d'électeurs qui s'explique, toujours selon le Medef, par des erreurs d'inscription, notamment de cadres assimilés employeurs qui auraient dû être inscrits dans le collège employeurs".Cette campagne relayée en radio et sur le Web, dont le budget se monte à 630.000 euros, se fera également via un site Internet (www.droits-des-employeurs.net).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :