Les hedge funds américains dans la tourmente

 |   |  303  mots
Chers clients, une volatilité et des perturbations sans précédents nous ont conduits à fermer nos principaux fonds. " Telle est en substance le contenu de la lettre courtoise mais fort désagréable que viennent de recevoir les clients de Highland Capital Management, un hedge fund de Dallas qui a 35 milliards de dollars sous gestion.Les courriers de ce type deviennent courants à travers les États-Unis où, selon TrimTabs, les investisseurs ont évacué 43 milliards de dollars des fonds alternatifs américains en septembre. Ce mouvement massif est lié à leur contre-performance entre juin et octobre : - 19,9 % selon des données compilées auprès de 1.639 fonds américains par BarclayHedge.Analyste chez TrimTabs, Vincent Deluard identifie trois raisons majeures à la déroute des hedge funds à la fin du trimestre dernier. " La chute des cours des denrées et matières premières [commodities ], les restrictions sur les ventes à découvert pour les valeurs financières et le fait que les clients aient traditionnellement la possibilité de déboucler leurs positions en fin de trimestre ", note l'expert.Outre Highland Capital Management, Sailfish Capital, Peloton, Drake Management et Sunova figurent parmi les hedge funds qui ont été contraints de fermer des fonds. TPG-Axon a chuté de 26 % entre janvier et septembre tandis que le principal fonds de Citadel Investment aurait lâché 30 %, selon les médias américains.10.000 LICENCIEMENTS EN 2008En attendant que passe l'orage, l'industrie des hedge funds réduit ses effectifs. Ramius et Perry Capital ont commencé à élaguer leurs troupes et le consultant The Options Group table sur 10.000 licenciements en 2008. Le " plan Paulson " ne leur sera d'aucun secours. Le secrétaire au Trésor a précisé avec fermeté que le programme de recapitalisation en cours " était pour l'instant réservé aux banques et aux caisses d'épargne " mais pas aux acteurs " non réglementés ".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :