Paris Europlace appelle à une coordination des politiques réglementaires

Paris Europlace appelle à la vigilance. L'organisation en charge de promouvoir la place de Paris a tenu son forum international 2009, hier à New York, alors que de part et d'autre de l'Atlantique le renforcement de la supervision des marchés s'organise. Si Paris Europlace a rappelé son soutien aux orientations du G20 de Londres, son président, Gérard Mestrallet, par ailleurs PDG de GDF-Suez, a prévenu que l'organisation suivrait « attentivement la manière dont ces principes vont être mis en ?uvre pour assurer la meilleure protection des investisseurs » et l'instauration de règles permettant aux places financières de « lutter à armes égales ».« Un certain nombre de points nous paraissent encore poser des difficultés, je pense notamment aux normes comptables, pour lesquelles les propositions ne me semblent pas encore claires, notamment sur la question des limites d'utilisation du « mark to market », a ajouté Gérard Mestrallet, précisant qu'il songeait « également aux ratios prudentiels bancaires, qui ont montré leur déficience au moment de la crise ». En matière de règles de « mark to market » (valorisation par rapport aux valeurs de marché), Paris Europlace craint que l'Europe ne prenne du retard par rapport aux États-Unis qui ont déjà décidé de les assouplir.Paris Europlace a eu lieu alors que certains de ses participants ? dont la ministre de l'Économie, Christine Largarde ? ont aussi assisté, dans la matinée, à une réunion du Global Financial Forum (GFF), organisée par British American Business et Chatham House. À l'instar de Gérard Mestrallet, Christine Largarde a insisté sur la nécessité pour les pays du G20 de coordonner leurs efforts réglementaires. « Nous ne pouvons nous permettre le risque de la fragmentation », a déclaré la ministre, notamment en ce qui concerne les hedge funds et les agences de notation. Christine Lagarde a en outre appelé à plus de coordination entre les normalisateurs comptables que sont l'IASB, basé à Londres, et son homologue américain, le FASB.« professionnalisme »À Paris Europlace, Christine Lagarde a de plus vanté la solidité du système bancaire français. Ce thème est cher à Paris Europlace où l'on note que, depuis l'été 2007, les pertes des banques françaises sont collectivement inférieures à celles de Merrill Lynch. Gérard Mestrallet affirme que « la place de Paris a mieux résisté à la crise que de nombreux autres centres financiers » grâce à la qualité de son système bancaire et au « professionnalisme de ses régulateurs ». Éric Chalmet, à New York « Paris a mieux résisté à la crise que de nombreux autres centres financiers. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.