Fillon pousse le travail du dimanche

François Fillon a confirmé hier la présentation « avant l'ét頻 d'une proposition de loi sur l'extension du travail du dimanche. « On a encore du travail devant nous mais nous voulons que dans les zones touristiques, dans un certain nombre de secteurs, où d'ailleurs souvent les salariés le souhaitent, la possibilité de travailler le dimanche soit offerte », a déclaré le Premier ministre. Le ministre du Travail, Brice Hortefeux, avait estimé dimanche qu'il devrait être possible de faire ses courses « dans tous les commerces de détail » dans « les zones touristiques et thermales », ainsi que dans certaines « grandes agglomérations », citant celles de Paris, Marseille et Lille. Après un premier camouflet sur le travail dominical enregistré en décembre à l'Assemblée, suivi par le couac sur la loi antipiratage Internet Hadopi, avant Pâques, Nicolas Sarkozy veut apparemment remettre sa majorité parlementaire au pas. Quitte à passer en force sur une réforme qui était un de ses engagements de campagne en 2007.L'ump diviséeMais pour l'instant les députés UMP semblent toujours divisés sur le travail dominical. Présente hier au côté de François Fillon à Mulhouse, la députée UMP du Haut-Rhin Arlette Grosskost a ainsi dénoncé une « très mauvaise idée » et a promis de s'y opposer lors de son examen à l'Assemblée.Richard Mallié, député UMP des Bouches-du-Rhône et rédacteur de la première proposition de loi repoussée à la fin de l'année dernière, s'est félicité de la détermination gouvernementale. « Si rien n'est fait, à terme c'est plus de 15.000 emplois qui disparaîtront ou auront une baisse du pouvoir d'achat d'environ 200 euros par mois », a-t-il souligné.Le dossier risque d'offrir aux syndicats et à la gauche un thème supplémentaire de mobilisation pour la journée du 1er mai. H. F. (avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.