Voile : Francis Joyon en quête de record Fortunes diverses pour les Français à BercyFoot : Tony Adams à la tête de Portsmouthsport & businessLe débat sur les coûts de la F1 se durcit

 |   |  449  mots
Le navigateur français Francis Joyon s'est lancé hier matin à l'assaut du record de la Route de la découverte, à bord de son trimaran « Idec II », a-t-on appris par un communiqué de son service de presse. Parti de Cadix, en Espagne, il devra relier San Salvador, aux Bahamas, en moins de dix jours, onze heures et cinquante minutes pour battre le record détenu par son compatriote Thomas Coville depuis juillet 2005. Au cours de son périple en solitaire, il suivra le même trajet que les trois caravelles affrétées par Christophe Colomb, parties le 3 août 1492 de Palos de la Frontera, non loin de Cadix.Gaël Monfils n'a pas manqué son entrée en lice au Masters de Paris-Bercy hier en remportant une victoire convaincante face à l'Argentin Juan Monaco (6-4, 6-4). Dans l'autre confrontation franco-argentine de la journée, Florent Serra s'est défait du tenace Guillermo Canas en trois sets (6-4, 5-7, 6-3). Il affrontera Rafael Nadal au prochain tour. Un peu plus tôt dans la matinée, le jeune Josselin Ouanna n'avait rien pu faire face au récent vainqueur du tournoi de Lyon, le Suédois Robin Soderling (6-3, 6-4). Enfin, Marc Gicquel s'est fait sortir par le Tchèque Radek Stepanek (6-4, 3-6, 6-4). L'ancien international anglais Tony Adams, 42 ans, a été nommé hier entraîneur de l'équipe de Portsmouth, actuellement septième de Premier League, après avoir été durant deux saisons l'assistant du précédent coach Harry Redknapp, parti à Tottenham. Il aura fort à faire ce soir pour son premier match dans ses nouvelles fonctions puisque sa formation se déplace à Anfield pour y défier le leader Liverpool. ©AFPÀ trois jours du Grand Prix du Brésil, dernière épreuve de la saison, les esprits s'échauffent. La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a répondu hier à l'écurie Ferrari, qui menaçait lundi de quitter les circuits si les moteurs des monoplaces sont standardisés. « Ferrari est semble-t-il mal inform頻, écrit la FIA dans un communiqué. La fédération rappelle qu'elle a proposé plusieurs options aux écuries, « l'une d'entre elles étant celle du moteur standardisé, une autre étant que les constructeurs s'engagent de façon conjointe à fournir aux équipes indépendantes des propulseurs pour moins de 5 millions d'euros par saison ». La FIA demande aux constructeurs d'accepter l'une de ses propositions ou de « présenter des propositions concrètes permettant de réduire les coûts à un niveau acceptable ». Le 17 octobre, la FIA avait lancé un appel d'offres, qui doit se clore le 7 novembre, pour trouver un fournisseur de moteurs et de transmissions standards qui seraient utilisés en F1 à partir de 2010.s.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :