Tocqueville veut devenir généraliste

1 mn

Neuf mois après l'arrivée de Jean-Philippe Thierry comme principal associé au capital de Tocqueville Finance - la société de gestion d'Ulysse, fonds vedette -, des ambitions affichées dans la gestion privée se concrétisent et on assiste à l'élargissement du métier de capital investissement (levée d'un fonds de 100 à 150 millions d'euros ouvert au public). " La Bourse ne va pas fermer " tempère Marc Tournier. Celui qui demeure directeur général délégué de Tocqueville Finance estime qu'on vit actuellement la dernière jambe de la baisse. Éprouvé par la baisse des marchés et déstabilisé par le départ de son associé, Philippe Doutrebente, parti avec 300 millions de conservation, Tocqueville a vu ses encours ramené à 2,8 milliards d'euros contre 5 en juin 2007. " La décollecte est aujourd'hui endiguée ", se rassure toutefois Christophe Tapia, DG adjoint, avant de fixer l'objectif assigné à la gestion privée : 3 milliards d'euros d'ici 2012 (contre 700 millions en 2008). Pour y parvenir Tocqueville compte sur l'ingénierie patrimoniale, la multigestion classique et alternative et son " family office " à destination des sportifs de haut niveau. Quant aux implantations, Lyon est venu s'ajouter à Genève, avec le rachat de BMG.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.