CDS : le Liffe mise sur l'encadrement

2 mn

Le Liffe continue son ouverture aux produits exotiques. La plate-forme de produits dérivés d'Euronext a annoncé hier le lancement de contrats de "credit default swap" (CDS). C'est une première mondiale : les CDS sont normalement des produits qui s'échangent de gré à gré, hors des plates-formes boursières. Mais les CDS ont beaucoup fait parler d'eux depuis un an. Avec d'autres produits complexes, notamment les CDO ("collateral debt obligations"), ils sont souvent montrés du doigt comme étant au centre de la crise du crédit. Le Liffe espère que l'encadrement de ces produits sur une plate-forme régulée permettra d'apporter la confiance nécessaire aux fonds d'investissement et aux banques. Le problème pour les investisseurs est qu'il est très difficile d'estimer le coût potentiel des CDS. Ces produits sont des assurances : l'acheteur acquiert (en échange d'un paiement de quelques points de base) une garantie de remboursement d'une obligation en cas de défaut. Tant que l'économie allait bien, ces structures exotiques semblaient d'excellents accords. Mais à partir du moment où les faillites se sont multipliées, et que les obligations ont commencé à entrer en défaut, de nombreux vendeurs de CDS se sont soudain retrouvés face à d'importantes pertes. En janvier, Bill Gross, directeur du fonds d'investissement Pimco, tirait la sonnette d'alarme : selon lui, les CDS pourraient provoquer des pertes de 250 milliards de dollars (pour les vendeurs) en cas de ralentissement de l'économie. Dans ces circonstances difficiles, le Liffe espère apporter plus de transparence au marché. " Ce n'est pas une réaction à la crise, souligne cependant le Liffe. Mais il est vrai que ces derniers mois ont mis en lumière le besoin d'une plate-forme pour les CDS. " Concrètement, les CDS continueront à être négociés de gré à gré. Mais une fois l'accord passé, le Liffe propose d'utiliser un contrat type préétabli sur sa plate-forme BClear, spécialisée sur les produits de gré à gré. Ces contrats devraient permettre de simplifier les problèmes de lenteur de la signature des contrats une fois l'accord passé : actuellement, il est courant de voir une semaine de délai. Avec le Liffe il sera possible de signer le contrat dès le jour de l'accord. Les premiers contrats de CDS seront lancés au quatrième trimestre de cette année.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.