1,54 %

1 mn

Les séances passent et ne se ressemblent pas. Après avoir démarré la semaine sur les chapeaux de roue, le CAC 40 a terminé la séance d'hier en baisse de 1,54 % à 4.275,61 points. Même constat à Francfort, où l'indice DAX a fini en recul de 1,43 % à 6.304,41 points. Des pertes qui pouvaient surprendre au vu de la bonne orientation des marchés américains et de la baisse des cours du pétrole. Les valeurs bancaires (des rumeurs faisaient état de possibles nouvelles dépréciations) et automobiles étaient particulièrement en difficulté. Crédit Agricole, qui avait déjà perdu 3,5 % la veille sur des inquiétudes de nouvelles dépréciations chez Calyon, rétrocédait hier encore 2,65 %. Des titres comme Dexia (- 5,5 %) Axa (- 2,1 %) ou Société Générale (- 2 %) étaient également à la peine. Michelin a décroché de 3,24 % après avoir été dégradé de " conserver " à " vendre " par les analystes de la Société Générale, et Peugeot a lâché 1,41 % dans le sillage de la publication de ventes mondiales en progression de 4,6 % sur le premier semestre, une performance inférieure à son objectif de 5 % pour l'ensemble de l'année.

1 mn