Les spams ont atteint un plus bas en 2012 mais restent toujours massifs

 |   |  267  mots
Jamais les spams n\'ont été aussi bas depuis 5 ans. D\'après l\'éditeur de logiciels de sécurité informatique, Kapersky Lab, la part des spams dans le trafic global des courriels est descendue à 72,1% en 2012, soit une baisse de 8,2 points en un an, et loin des 90% atteints en 2010. Mieux ! Cette part est passée sous le seuil des 70% au dernier trimestre 2012.Les messageries sont mieux protégéesD\'après Kaspersky Lab, cette baisse est à imputer au renforcement des protections anti-spams notamment au niveau des messageries. Même les messageries gratuites ont instauré des fonctionnalités de protection anti-spam. La généralisation de la signature numérique dite DKIM et qui permet de vérifier le domaine d\'origine des courriels, a également permis de lutter efficacement contre les spams. Mais pour Kapersky Lab, les éditeurs de spams utilisent de plus en plus des moyens de communications légaux. Le web 2.0 a permis d\'élargir l\'offre des supports publicitaires (bannières, publicité contextuelle, réseaux sociaux...).La Chine leader mondial des spamsKapersky Lab observe l\'arrivée en force de la Chine dans les premiers pays producteurs de spams. L\'Empire du Milieu s\'est ainsi imposé en leader mondial en 2012, alors qu\'il ne figurait même pas dans les 20 premiers producteurs l\'année précédente. 19,5% des spams sont ainsi d\'origine chinoise. En seconde position: les Etats-Unis, qui générent 15,6% du total des spams mondiaux. L\'Europe a vu sa part divisée par deux en un an, s\'établissant à 15,% des spams produits dans le monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :