ENTENDU SUR BFM

 |   |  101  mots
« Dans le sud du monde, et ça vaut aussi bien pour le Brésil, l'Inde, les pays du Moyen-Orient que pour la Chine, on ne désespère pas du tout de l'Afrique. Du coup, on y investit et on multiplie par cinq les échanges entre l'Afrique et l'Inde sur cinq ans. La désespérance sur l'Afrique, qui est assez forte dans la population française et les chefs d'entreprise, il faut qu'on arrive à s'en débarrasser pour regarder l'Afrique comme elle est ! »Lionel Zinsou, président de PAI PartnersRetrouvez aussi d'autres grands témoins entendus sur BFM en page 13.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :