Frédéric Rostand reconduit à la tête du groupe de cliniques Générale de Santé

Soudés. C'est ainsi qu'actionnaires et dirigeants de Générale de Santé;rale de Santé ont tenu à se présenter lundi, à l'issue de l'assemblée générale du premier gestionnaire français de cliniques et d'hôpitaux privés. Depuis quelques semaines, des rumeurs de dissensions et de désengagement des principaux actionnaires (le Dr Ligresti, la famille De Agostini et Mediobanca, qui possèdent 83% du capital) circulaient. Le conseil de surveillance a finalement renouvelé « à l'unanimit頻 le mandat du président du directoire, Frédéric Rostand, pour une durée de trois ans, ainsi que celui du directeur général Filippo Monteleone. Les actionnaires ont souligné leur volonté de « poursuivre la stratégie mise en oeuvre depuis trois ans », dans une « logique de développement à long terme». « Il a pu y avoir des échanges de vue, comme dans toutes les sociétés, mais pas de divergences » assure un proche du dossier, qui rappelle que le Dr Ligresti et la famille De Agostini sont liées par un pacte d'actionnaires jusqu'en 2015. « Je suis fier de cette marque de confiance, qui va me permettre d'accélérer le développement du groupe en matière d'efficience et de qualité, tout en m'appuyant sur de nouvelles compétences », a indiqué Frédéric Rostand à « La Tribune ». Le conseil a en effet adjoint un troisième membre au directoire, Ferruccio Luppi, qui a fait toute sa carrière dans le groupe Agnelli, au sein de la holding Worms et plus récemment comme directeur financier chez Fiat. Son rôle? Selon Générale de Santé;rale de Santé, il devra « contribuer à la réflexion stratégique du groupe et à la mise en oeuvre du plan d'affaires ».nouveaux administrateurs« Générale de Santé;rale de Santé évolue dans un secteur chahuté : contrôle accru des dépenses de santé, poids des charges de personnel... Son recentrage sur la France depuis le changement d'actionnaires et de direction en 2007 n'a pas toujours été bien compris » résume un bon connaisseur du secteur. Malgré un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros, en hausse de 3 %, l'entreprise, toujours cotée, a vu son résultat net divisé par deux l'an dernier, à 42,4 millions. Pour 2010, Frédéric Rostand prévoit un recul des ventes mais une marge d'ewxcédent brut d'exploitation stable (11,6 %). L'assemblée générale a aussi nommé deux nouveaux administrateurs sur sept : Carlos Frau pour la famille De Agostini et Marc Vincent pour Mediobanca. Audrey Tonnelie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.