vertu s'associe à Ferrari

Aujourd'hui, la nouvelle gamme Ascent de Vertu, toujours dessinée par Franck Nuovo, oublie les rondeurs du passé pour adopter un style « Razor edge » aux lignes tendues qui soulignent la technicité de ce modèle. En partenariat avec Ferrari, elle vise à séduire la clientèle masculine.Avec 250.000 mobiles produits depuis 2002, Vertu a inventé le mobile de niche. Et, alors que depuis 2008 l'horlogerie de luxe a subi de gros revers, Vertu bénéficie encore d'une croissance à deux chiffres. Ses deux premiers marchés sont la Chine et la Russie. L'?Allemagne et la France venant loin derrière. Le Japon et les USA ferment la marche. Seule filiale de Nokia à gagner de l'argent, Vertu a, en toute logique, suscité une véritable convoitise auprès de quelques marques de luxe. D'ores et déjà, Dior, Tag Heuer, Versace et Celsius se sont invités sur ce marché aux marges confortables.séries limitéesà la différence de Vertu qui est une émanation d'un fabricant de mobiles, les modèles concurrents ne sont que du badging de fabricants généralistes. Le Dior et le Tag Heuer, conçus par ModeLab, utilisent des « motorisations » Sony en attendant d'abriter une mécanique LG comme celle du Versace Unique. Pour le Celsius vendu 250.000 euros, c'est Sagem qui fournit l'électronique. Dans ce cas, on ne vend pas un téléphone mais un prix en poussant à l'extrême le principe du pricing. Technologiquement, la plupart de ces mobiles sont souvent moins performants que des modèles classiques comme le IPhone ou le BlackBerry. En revanche, comme dans l'horlogerie, ces mobiles de luxe éditent des séries limitées. Ainsi Vertu a, entre autres, produit une série spéciale consacrée aux grands circuits de F1. Et comme toujours, le modèle Ferrari rencontre le plus grand succès. La nouvelle version de l'Ascent sera également disponible dans une série Ferrari limitée à 2.010 pièces. Précisons qu'il ne s'agit pas d'un simple badging mais d'une véritable création. On admire les inserts latéraux réalisés en aluminium et dont la peinture rouge cuite au four offre un résultat identique à celle des couvre-culasses des Ferrari. Une passion qui se paie.Joël Chassaing-Cuvillier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.