Jean-Paul Bailly, ancien patron de La Poste, planchera sur le travail le dimanche

 |   |  258  mots
Il sera \"l\'homme du dimanche\" pour le gouvernement. Lors d\'une réunion de crise ce lundi, le gouvernement a chargé Jean-Paul Bailly, l\'ancien président de La Poste, de \"clarifier le cadre juridique\" du travail le dimanche, a indiqué Matignon dans un communiqué. Il aura jusqu\'à novembre pour \"examiner les faiblesses du dispositif actuel, éclairer les enjeux de l\'ouverture de certains commerces le dimanche et faire des propositions au gouvernement\". Résoudre le casse-tête CastoramaSa mission:  tenter de mettre un terme à la polémique entre défenseurs et opposants au travail dominical. Une controverse qui s\'est intensifiée ce week-end à la suite du refus des enseignes de bricolage Castorama et Leroy Merlin de fermer leurs boutiques franciliennes le dimanche, et ce malgré la condamnation dont ils ont fait l\'objet. Au sein du gouvernement, Michel Sapin, le ministre du Travail a déjà indiqué qu\'il était défavorable à une évolution de la législation sur le travail dominical. Or, même à gauche, la question fait débat. Ségolène Royal, par exemple, s\'est montrée ouverte à un changement de législation. \"Il faut être plus souple, et plus clair\", a ainsi déclaré l\'ancienne candidate à l\'élection présidentielle. Du MIT à La PosteCe polytechnicien, diplômé de l\'université du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a dirigé la RATP puis La Poste entre 2002 et 2013. Il a quitté son poste deux ans avant la fin de son mandat, en raison notamment de \"gros problèmes de gouvernance\". 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :