Bruxelles reconvertit les biens de la mafia

2 mn

CriminalitéLes terrains saisis à Palerme à Giovanni Brusca ont été transformés en plaine de jeux pour enfants. Le mafieux sicilien, emprisonné à vie pour une centaine de meurtres, avait notamment assassiné dans d'atroces conditions le jeune fils d'un indicateur. Ces travaux d'aménagement ont coûté 931.000 euros. De la même manière, 606.292 euros ont été investis pour que les « terres de Corleone » ayant appartenu au parrain des parrains deviennent un centre d'agrotourisme. Des dizaines de projets de ce type, dans le sud de l'Italie, ont été financés pour moitié par l'Union européenne. Bruxelles a débloqué près de 64 millions d'euros pour la reconversion des actifs saisis à la mafia dans le Mezzogiorno entre 2007 et 2013. « Des grands palais ont été reconvertis en casernes, des maisons et terrains ont été transformés en vignobles, en usines de fabrication de pâtes ou encore en sites touristiques », indique Pawel Samecki, commissaire européen à la Politique régionale. Cela permet de « créer de nouveaux emplois, en particulier pour les jeunes, et d'apporter de l'espoir dans des régions longtemps gangrenées par un taux élevé de chômage et de criminalit頻, poursuit-il. « Restitution »Ces dix-huit derniers mois, pas moins de 42 mafieux ont été arrêtés en Italie et leurs actifs saisis totalisent plus de 1 milliard d'euros. Une loi italienne permet de « restituer » ces biens aux citoyens. « Il faut faire en sorte que les mafieux ne les récupèrent pas », explique l'Italien Antonio Maruccia, chargé dans son pays de la gestion des actifs saisis aux organisations criminelles. Le retour de l'État dans ces zones de non-droit est souvent long et difficile. Les biens confisqués sont régulièrement occupés abusivement ou vandalisés, lorsqu'ils ne retombent pas dans l'escarcelle de la mafia dans le cadre d'appels d'offres ou de ventes aux enchères. Yann-Antony Noghès, à Bruxelle

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.