Les traders contournent les bonus encadrés

 |   |  180  mots
Le G20 de Pittsburgh, à l'automne 2009, avait déclenché la guerre contre les bonus géants des traders. Un an plus tard, les régulateurs des grandes places financières transposent ces règles sur leur territoire. Au premier chef, les États-Unis où la Fed et la SEC (le gendarme de Wall Street) ont demandé aux banques d'étaler au moins la moitié des bonus sur trois ans. Surtout, au moins 50 % seront versés sous forme d'actions de la banque employeuse pour lier la prise de risque à la rémunération. La mise en place de ces encadrements a pour but de limiter les excès passés. Mais, depuis un an, les banques ont eu le temps de penser à contourner ces règles en instaurant de nouveaux dispositifs. D'abord, la plupart des banques américaines et plusieurs européennes ont augmenté massivement les salaires fixes de leurs meilleurs banquiers et traders. Désormais, les banques n'hésitent pas non plus à verser d'importants bonus lors des recrutements (« welcome bonus ») pour pallier l'interdiction des bonus garantis sur plusieurs années. M. Pe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :