La France, championne de l'espionnage industriel ?

 |   |  184  mots
Selon les télégrammes diplomatiques américains obtenus par le site WikiLeaks, et publiés par le journal norvégien « Aftenposten », la France serait le pays le plus en pointe en matière d'espionnage industriel, en étant particulièrement actif en Allemagne. « L'espionnage français est tellement étendu que les dégâts [qu'il provoque, Ndlr] pour l'économie allemande, dans leur totalité, sont plus importants que les dégâts provoqués par la Chine ou la Russie », indique une note non datée de l'ambassade des États-Unis à Berlin, citée par « Aftenposten », qui illustre son article par une vue aérienne des locaux de la DGSE, boulevard Mortier à Paris. L'espionnage dans le secteur des satellites est surtout évoqué. « La France est l'empire du Mal pour le vol de technologies, et l'Allemagne le sait », aurait déclaré en octobre 2009 Berry Smutny, directeur général du fabricant allemand de satellites OHB Technology, qui a gagné en janvier 2010 un contrat pour la construction de satellites destinés au programme de navigation Galileo damant le pion à Astrium, filiale du géant EADS. R. Ju.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :