à quoi sert Fillon  ?

 |   |  175  mots
L'Élysée a annoncé hier que le président de la République rendrait « dans le courant de la semaine prochaine » son arbitrage sur les modalités de la future taxe carbone. Mais cette annonce n'a pas suffi à mettre un terme à la polémique suscitée par les propos de François Fillon au « Figaro Magazine ». Le Premier ministre y évoquait une taxe basée sur un montant de 14 euros la tonne de CO2, loin des 32 euros suggérés en juillet par la commission présidée par Michel Rocard. Une nouvelle fois, François Fillon se retrouve en porte-à-faux vis-à-vis de « l'hyperprésident » Nicolas Sarkozy, qui laisse toujours aussi peu d'espace politique à son Premier ministre. François Fillon, qui interviendra demain matin pour conclure l'université d'été de l'UMP, à Seignosse, devrait saisir cette occasion pour calmer les esprits au sein de la majorité en expliquant que l'Élysée et Matignon sont en fait sur la même ligne au sujet de la taxe carbone.Pages 2-3 et éditorial page 7

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :