Scor continue sur sa lancée

 |   |  297  mots
RéassuranceCroissance, rentabilité et solvabilité forment le tiercé gagnant de Scor. Avec des primes brutes de 4,8 milliards d'euros à fin septembre en progression de 12,9 % par rapport aux neuf premiers mois de 2008, le cinquième réassureur mondial réalise l'une des plus fortes croissances du secteur, selon son président-directeur général, Denis Kessler (lire ci-contre). La branche vie (+ 20,4 %) est particulièrement dynamique pour trois raisons : la conquête de nouveaux contrats de réassurance en Europe et au Moyen-Orient, l'acquisition de la compagnie Prévoyance Ré en France et une forte hausse de la demande aux États-Unis pour couvrir les produits de rentes indexés sur les actions. La branche dommage progresse certes moins vite (+ 6,7 %) mais tout de même à un rythme soutenu compte tenu de la volonté de nombre d'assureurs de diversifier leur placement de réassurance. La rentabilité technique de Scor Global P&C s'améliore avec un ratio combiné à 97,4 % fin septembre 2009 contre 99,2 % fin septembre 2008.Le résultat net reste stable à 278 millions d'euros malgré une baisse de 27 % des produits financiers que Denis Kessler justifie par « une stratégie prudente de gestion d'actifs ». Sa politique de réduction des risques qui l'a notamment conduit à réduire la part des actions à 2 % dans son portefeuille à fin septembre d'une part, et d'autre part le redressement des marchés, ont permis à la compagnie de limiter les dépréciations à 13 millions d'euros contre 184 millions au premier semestre 2009. Le total des dépréciations atteint donc 197 millions sur les neuf premiers mois de l'année.Enfin, les fonds propres sont en hausse de 9,8 % par rapport à décembre 2008 à 3,75 milliards d'euros à fin septembre 2009, soit 335 millions d'euros de mieux. Une solidité financière qui doit permettre au groupe de rester « concentré sur le développement organique », selon son président. Séverine Sollie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :