Les assureurs auront besoin de plus de temps pour appliquer Solvabilité 2

 |   |  285  mots
Plus d'un assureur sur deux n'a pas commencé à se préparer à la mise en oeuvre des nouvelles normes Solvabilité 2, selon une enquête conduite par le cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC) auprès de 106 compagnies européennes dans 22 pays. Et 4 assureurs sur 10 estiment qu'ils ne seront pas prêts pour 2013, première année d'entrée en vigueur de cette réforme. « Le faible niveau de préparation et le retard prévu sont préoccupants », estime Éric Dupont, responsable assurance et services financiers chez (PwC) qui constate cependant une certaine sérénité parmi ceux qui n'ont pas encore lancé leur programme. ConséquencesDes voix commencent d'ailleurs à se faire entendre pour réclamer un moratoire. « Je préconise une période de transition de six ans, à l'instar de ce qu'a obtenu le secteur bancaire », indiquait ainsi Jean Azéma, directeur général de Groupama S.A. dans un entretien à « La Tribune » la semaine dernière, soulignant les conséquences macroéconomiques liées au désengagement massif des assureurs des marchés actions du fait des futures normes.En termes de coûts, les entreprises estiment à environ 8 millions d'euros le budget nécessaire et prévoient de consacrer 10 personnes à temps plein au projet, selon PwC. Un quart des montants sera absorbé par la refonte des systèmes d'information. « Au fur et à mesure de l'avancement du projet, les budgets sont progressivement revus à la hausse », indique Jimmy Zou, associé chez PwC. Le coût est de toute façon proportionnel à la taille de l'entreprise. Il avait été évalué il y a deux ans à près d'un milliard d'euros pour l'ensemble du marché français. S.So.Des voix commencent à se faire entendre pour réclamer un moratoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :