En bref

 |   |  432  mots
STRONG>Le ministre des Finances belge estime que le fonds de sauvetage européen doit être abondé Le ministre des Finances belge, Didier Reynders, a estimé dimanche que le fonds de sauvetage de la zone euro, d'un montant de 750 milliards d'euros, pouvait être abondé si les gouvernements décident de créer un fonds plus large, dans le cadre d'un mécanisme permanent de gestion des crises, après 2013. « Si nous décidons dans les mois qui viennent, pourquoi ne pas appliquer tout de suite la recette au fonds actuel ? », s'est-il demandé devant des journalistes. Il se heurte en cela à la position de la chancelière allemande Angela Merkel et du président Nicolas Sarkozy opposés à une extension du fonds. La zone euro doit développer plus amplement tout son mécanisme de crise, déclare le FMI Le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, présentera lundi à l'Eurogroupe ses conclusions sur l'actuelle crise traversée par la zone euro et devrait, selon les agences de presse, déclarer que la zone euro doit se doter de méacanisme de crise plus important financièrement et la Banque centrale européenne doit, elle, augmenter ses achats d'obligations, pour éviter que la crise de la dette souveraine n'entrave la reprise économique mondiale. Pays riches et pays pauvres s'opposent à Cancún sur le climatLes États-Unis et certains pays en développement ont critiqué samedi un projet de texte mis au point par les Nations unies pour tenter de sortir de l'impasse les négociations en cours à la conférence internationale de Cancún sur les changements climatiques. Pour les Américains par exemple, le texte ne va pas au fond des choses, notamment pour ce qui est de garantir que les pays émergents respecteront leurs promesses de freiner la croissance de leurs émissions de CO2. À l'inverse, certains pays émergents estiment que ce texte, qui reprend l'objectif non contraignant de Copenhague, n'assignait pas de but assez ambitieux aux pays riches. Washington va muter les fonctionnaires identifiés dans les notes publiées par Wikileaks Les États-Unis se préparent à un vaste remaniement de leur personnel diplomatique afin de muter les fonctionnaires identifiés dans les notes internes révélées par Wikileaks, a affirmé dimanche The Daily Beast, un site spécialisé en politique américaine. Parmi ces fonctionnaires, un candidat au départ semble être l'ambassadeur des États-Unis en Libye, Gene Cretz, qui, dans une note adressée en 2009 à Washington, assurait que le colonel Kadhafi ne se déplaçait jamais sans « une blonde voluptueuse » d'origine ukrainienne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :