Seat Leon : une vraie fausse Volkswagen Golf espagnole

 |   |  752  mots
Vous aimeriez une Volkswagen Golf, mais trouvez la compacte allemande trop classique de ligne et chère. Pas de problème ! Avec des formes plus acérées, moins traditionnelles, la Seat Leon se veut plus « jeune », plus dynamique. Fabriquée dans l\'usine de Martorell, près de Barcelone, aux côtés du 4x4 Audi Q3, la berline compacte ibérique n\'est pas une Golf au rabais. Pas du tout. Elle reprend même la toute nouvelle plate-forme modulable de la Golf VII et de l\'Audi A3. Le dernier cri de la technique, avec les mêmes trains roulants, moteurs et boîtes que sa sœur. La Leon partage plus de la moitié des composants en valeur avec la Golf. La qualité de fabrication est équivalente, même si les plastiques et la présentation intérieure sont bien moins valorisants que sur la compacte germanique. Il faut bien faire des économies quelque part.Prix un peu plus attractifsLes prix sont un peu plus attractifs. Mais n\'espérez pas des miracles ! Logique, les composants mécaniques sont identiques, donc au même coût. Selon les versions, la Leon coûte 900 (en entrée de gamme) à 3.000 euros (en version de pointe) de moins que l\'allemande. Bof, pas tellement. Mais, les prix restent bien étudiés vis-à-vis des concurrentes tricolores. Par rapport à une Golf, l\'économie est toutefois très relative, car la valeur de revente ne sera pas la même, l\'image de Seat étant beaucoup moins flatteuse que celle de Volkswagen. C\'est le moins que l\'on puisse dire ! Selon le constructeur, la Leon s\'attaque prioritairement aux marques françaises et à Fiat. Cible principale : la Renault Mégane.Comportement dynamique excellentExcellente position de conduite, habitabilité satisfaisante, planche de bord simple mais pas désagréable, écran tactile regroupant les fonctions audio, informations et réglages du véhicule, la Leon se conduit... comme une Golf, avec a priori une plus grande fermeté des suspensions, vu sa vocation prétendument plus sportive. Nous avons essayé la diesel TDi 150 à transmission manuelle. Rien à redire. La mécanique, un peu bruyante, répond très convenablement, avec de belles accélérations et des reprises satisfaisantes. Le moteur a du répondant à tous les étages, avec une boîte précise. Fort bien. Les consommations demeurent mesurées avec des émissions contenues (106 grammes de CO2 au kilomètre seulement). Le comportement routier se révèle extrêmement précis et sécurisant, même sur les routes détrempées de notre parcours d\'essai. La Leon procure un vrai plaisir de conduite. Sans que ce soit insupportable, déplorons toutefois un confort typé ferme. Un phénomène aggravé par la monte pneumatique en option (300 euros) de notre modèle d\'essai typée tape-cul (45R17). Refusez de vous laisser fourguer cette option !Noir, c\'est noirD\'une voiture méditerranéenne, nous aurions souhaité un peu plus de... chaleur. Sur notre modèle de test, la noirceur intérieure n\'avait rien à envier à une Golf. Elle nous a même paru encore plus lugubre. On a le choix sur le troisième niveau de finition (Style) entre noir et... noir-gris. Bof. Le marketing du groupe est vraiment incompréhensible. Franchement, ça aurait hérissé les designers de mettre un peu plus de gaieté ? Une sellerie en cuir beige est heureusement proposée... mais en option (1.490 euros) et seulement sur la version Style. Sinon, la Leon est un véhicule réussi, que l\'on peut recommander. La gamme démarre à 15.290 euros (avec un petit moteur à essence de 86 chevaux). En diesel, on débute à 17.730. Pour le TDI 150, il faut compter 24.065 euros, cette motorisation n\'étant disponible qu\'à partir de la finition Style (climatisation automatique...). A ce tarif, outre le cuir, le GPS est optionnel à 650 euros. Les premières livraisons en France interviennent en janvier 2013. Une version trois portes genre coupé arrivera au printemps. Un break complétera la gamme en octobre. Une version spécifiquement sportive est également attendue. Alain-Gabriel VerdevoyeModèle d\'essai : Seat Leon 2.0 TDi 150 Style : 24.065 eurosPuissance du moteur : 150 chevaux (diesel)Dimensions : 4,26 mètres (long) x 1,82 (large) x 1,44 (haut)Qualités : Moteur efficace et agréable, comportement routier plaisant, consommations intéressantes, ergonomie bien étudiée, homogénéité Défauts : Confort sec, habitacle sinistre, faible image de marqueConcurrentes : Renault Mégane dCi 130 Dynamique : 26.750 euros ; VW Golf TDI 150 Confortline : 27.850 euros ; Citroën C4 HDi 150 Exclusive : 27.850 eurosNote : 14,5 sur 20 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :