une succession qui prendra du temps

 |   |  153  mots
Il revient à Nicolas Sarkozy de choisir le successeur de Philippe Séguin à la tête de la Cour des comptes. Pour l'instant, l'intérim est assuré par le doyen de l'institution, Alain Pichon, 64 ans. Philippe Séguin était avec Pierre Joxe un des rares politiques nommés à la tête de la Cour des comptes. Le chef de l'État entend se donner le temps de la réflexion. Il serait tenté par un profil politique mais les candidats sont rares. Henri Guaino, héritier idéologique de Philippe Séguin, serait un bon choix pour Nicolas Sarkozy, mais le président n'entend pas se séparer de son conseiller. Rue Cambon, d'autres noms circulent, dont ceux de François Roussely, ancien PDG d'EDF, ou de Bruno Racine, actuel président de la Bibliothèque nationale de France. Le successeur de Philippe Séguin sera nommé par décret en Conseil des ministres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :