La déforestation coûte plus de 2 milliards de dollars par an à l'Indonésie

 |  | 359 mots
environnementL'Indonésie, dont les forêts constituent le troisième poumon de la planète après l'Amazonie et le bassin du Congo, est confrontée à une déforestation massive. Un problème pour le monde ? la déforestation compte pour un cinquième des émissions de CO2 ? mais aussi pour le pays. L'exploitation illégale des forêts représenterait chaque année un manque à gagner d'au moins 2 milliards de dollars, selon un rapport de Human Rights Watch (HRW).L'Indonésie est considérée comme un acteur majeur dans la lutte contre le changement climatique. Mais « tant que l'absence de transparence et de contrôle ne sera pas prise au sérieux, verser plus d'argent au nom des crédits carbone risque d'aggraver le problème au lieu de le résoudre », a averti Joseph Saunders, directeur adjoint des programmes de HRW.recettes fiscalesLe rapport évalue que « plus de la moitié du bois indonésien a été coupée illégalement entre 2003 et 2006 », engendrant des pertes supérieures à l'ensemble des dépenses de santé du pays. Entre 2003 et 2006, la production officielle de bois indonésien était de l'ordre de 20 millions de mètres cubes alors que les besoins de l'industrie indonésienne représentaient 50 millions de mètres cubes. Cela signifie qu'au bas mot 30 millions de mètres cubes de bois sont produits chaque année illégalement sans même tenir compte des exportations.Les pertes de recettes fiscales liées aux exploitations illégales dépasseraient 1,3 milliard de dollars, selon HRW. Le manque à gagner sur les royalties (563 millions de dollars par an) et la manipulation des prix de transfert (138 millions de dollars) par les entreprises exportatrices ? les grumes vendues à l'étranger sont sous-facturées, minorant d'autant l'assiette fiscale ? portent l'ensemble des pertes pour de recettes fiscales à 2 milliards de dollars.traçabilitéL'ONG appelle « les partenaires commerciaux de l'Indonésie à s'assurer qu'ils ne sont pas complices de cette corruption ». Elle demande notamment aux pays européens d'entériner un texte voté par le Parlement européen garantissant une meilleure traçabilité des importations de bois et des sanctions sévères contre les contrevenants. X. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :