A400M  : un programme à risques

2 mn

cite>EADS, qui va provisionner au total la somme faramineuse de 4,2 milliards d'euros au titre de l'A400M, n'en a pas encore fini avec cet avion de transport militaire. En dehors des surcoûts de 7,6 milliards d'euros ayant fait l'objet d'un accord entre le groupe et les sept pays clients (« La Tribune » du 8 mars), le groupe a déjà identifié des risques pour un montant de plus de 3 milliards d'euros. C'est le scénario du pire, explique-t-on chez EADS. « Ce sera à sa charge », a d'ailleurs indiqué ce lundi le délégué général pour l'armement (DGA), Laurent Collet-Billon. Pour autant, si les risques sont réels, c'est le rôle de l'industriel de les amoindrir à mesure de l'avancement du programme. C'est ce que pense Laurent Collet-Billon : « C'est réductible ». Par des économies, par la courbe d'expérience... Et le ministre de la Défense, Hervé Morin, d'estimer, après une confidence du président d'EADS, Louis Gallois, qu'il « n'y a pas franchement de sujet ». Il n'empêche. EADS a connu tant de déboires dans la maîtrise d'oeuvre de la plupart de ses programmes majeurs aussi bien civils (A380, A350, Galileo) que militaires (drones, NH90, Tigre) qu'on ne lui accorde qu'une confiance limitée. Le groupe a aussi du pain sur la planche pour finaliser le nouveau contrat. Avec l'accord des pays clients, il va négocier la révision de la clause d'escalation, les prix étant jusqu'ici indexés sur l'évolution du PIB. « Il faut qu'elle soit juste », estime Laurent-Collet Billon. Le groupe voudrait que le prix soit fonction de l'inflation et /ou de l'évolution des prix des matières premières. Les pays veulent que soient pris en compte les gains de productivité réalisés par EADS. Rendez-vous à la fin de l'été pour la clôture de la négociation. Enfin, EADS devra trouver des clients à l'export pour tenter d'équilibrer ce programme, qui perd de l'argent. Hervé Morin estime le potentiel à 300 avions. L'Australie et la Nouvelle-Zélande pourraient être intéressées pour respectivement 20 appareils (livraison en 2020) et 4 livrés à partir de 2016. M. C.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.