Le PIB de la Corse a progressé de 2,4 % entre 2007 et 2009

 |   |  327  mots
Entre 2007 et 2009, le PIB de la Corse a progressé de 2,4%. Une performance qu'il convient de souligner alors que sur la même période, le PIB de la France métropolitaine chutait lourdement de 2,5 %. « Ce n'est pas vraiment une surprise. L'île de Beauté est l'une des régions les plus dynamiques de l'Hexagone depuis une dizaine d'années », estime Juliette Hubert, chez Asteres. Plusieurs éléments peuvent être avancés pour expliquer cette performance. D'une part, en 2006, l'industrie ne représentait que 6 % de la valeur ajoutée produite par l'île, contre une moyenne nationale en région de 16 % selon l'Insee. Soutien de l'ÉtatLa Corse n'a pas subi de plein fouet la perte de vitesse de l'industrie française. D'autre part, l'île bénéficie du soutien économique de l'Etat, via un programme d'investissement exceptionnel [PEI], dont l'objectif est de réduire le déficit d'infrastructures lié à son insularité. Doté d'une enveloppe de près de deux milliards d'euros, ce programme lancé par la loi en 2002 a une durée de quinze ans. Le PEI a par ailleurs été complété par le plan de relance qui a permis le lancement de projets d'assainissement des eaux, de stations d'épuration, de construction de logements sociaux, d'opérations de rénovations urbaines. « Par définition, le BTP est protégé de la concurrence internationale. Il n'y avait donc pas de raison pour que la crise affecte trop durement la région », complète l'économiste. L'économie corse repose également sur le surdéveloppement des services administrés, services qui regroupent notamment l'éducation, la santé, l'action sociale. Ils représentaient 31 % de la valeur ajoutée en 2006. Enfin, toujours selon l'Insee, la branche hôtellerie restauration stimulée par le tourisme compte en Corse « plus que dans toute région française ». « Le tourisme est assez insensible aux aléas de la conjoncture », estime Paul Jeanneteau au Conseil national des économies régionales. F. Pi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :