La Chine, pas si riche

 |   |  299  mots
Dans son discours d\'ouverture du 18e Congrès du parti communiste chinois, Hu Jintao, son premier secrétaire, et par ailleurs président de la république populaire, a fixé comme objectif aux futurs dirigeants le doublement du revenu moyen par habitant d\'ici à 2020.Même si le pays est classé au deuxième rang mondial en terme de PIB global, il chute à la 121e place en terme de PIB per capita, proche de la Thaïlande et de la Jordanie, à 4.260 dollars. Cela répresente moins de 10% des 47.140 dollars du PIB per capita des Etats-Unis, selon les  calculs de la Banque Mondiale portant sur l\'année 2010.Pour atteindre l\'objectif fixé par Hu Jintao, la Chine devra afficher en moyenne une croissance annuelle de son économie de 7% entre 2013 et 2020. Ce n\'est pas une réelle suprise puisque cette cible était déjà inscrite dans le plan quinquennal (2011-2015) en cours. Dans ce document, qui définit la politique économique à suivre du pays, il est recommandé de porter le revenu disponible urbain de 19.109 yuan en 2010 à 26.810 yuan en 2015, soit quelque 4.294 dollars.Mais pour cela,  a rappelé le président chinois, le pouvoir doit \"réformer en profondeur\" le système financier, accorder au secteur privé \"un accès égal\" à celui du secteur public aux régles du jeu qui régissent la production et surtout élargir les processus démocratiques de décision au niveau local. Il s\'agit de mettre l\'accent sur la nécessité de développer une politique d\'innovation en matière industrielle, accélérer l\'urbanisation et favoriser la demande locale.Bref, en résumé, même si ce n\'est pas dit aussi directement, libéraliser le système économique chinois pour le péréniser et le développer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :