Des impacts en fonction de la nature du marché

 |   |  414  mots
À quels pays profitera le plus la directive européenne Ucits 4 sur les OPCVM ? Eurogroup Consulting a dressé une typologie par pays sur l'industrie de la gestion d'actifs en Europe et défini cinq profils. 1 Les pays « équilibrés »Ces pays sont « balanced » (« équilibrés ») entre demande, production et utilisation des fonds de droit local. Pour Vincent Lefevre, associé chez Eurogroup Consulting, « ces pays, au premier rang desquels se trouve la France, doivent se poser le plus de questions sur l'impact de la directive ». La demande y est principalement assurée par les sociétés de gestion locales comme en France, premier pays européen en termes d'encours gérés et deuxième sur la domiciliation de fonds. Il est difficile pour les gérants « étrangers » de pénétrer ce marché. « Ce modèle est-il pérenne ? s'interroge le consultant. Il pourrait être remis en cause, du fait de la réduction du coût d'entrée sur le marché français que permettra Ucits 4. »2 Les pays exportateurs de fondsLe Royaume-Uni est l'un des grands promoteurs de fonds de droit irlandais et luxembourgeois. La norme Ucits 4 est localement minoritaire dans l'offre de fonds. L'impact de la nouvelle directive devrait donc rester limité. L'industrie locale est d'ailleurs plus préoccupée par la directive AIFM. 3 Les pays importateurs de fondsAvec une demande locale supérieure à leur capacité de production, l'Allemagne, l'Italie ou la Suisse sont dans cette catégorie. Ces marchés constituent une cible privilégiée pour leurs voisins. L'Italie a ainsi un taux d'épargne à deux chiffres et une gestion d'actifs en déclin, de quoi attirer les sociétés de gestion étrangères. De même, la Suisse est très consommatrice de fonds Ucits.4 Les pays distributeurs de fondsCertains pays ont opté pour la distribution et délaissé la production comme le Luxembourg, qui est le leader européen de la domiciliation de produits. Il est le premier pays à avoir transposé la directive. Avec Ucits 4, les fonds de droit luxembourgeois continueront d'avoir les faveurs des producteurs, la place offrant par ailleurs une qualité de services financiers reconnus. 5 Les marchés en devenirSont concernés essentiellement les pays d'Europe centrale et orientale (Pologne, Hongrie, etc.). Sur ces marchés, la demande locale augmente plus vite que les capacités de gestion et de production. De plus, leur marché de l'épargne est en croissance, ce qui représente une opportunité pour les grands acteurs de l'industrie. T. S.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :