Taxe carbone, le nouveau monstre fiscal

 |   |  137  mots
Ce midi, à Culoz (Ain), Nicolas Sarkozy justifiera son « choix historique » d'instaurer en France une taxe carbone en 2010, pour inciter à des comportements moins polluants. Le chef de l'État confirmera sa décision d'un niveau plutôt faible la première année, mais s'engagera sur une progressivité ultérieure. Il annoncera un système complexe de compensation retenu pour les ménages, auxquels le montant de la taxe sera redistribué : les quelque 2 milliards d'euros que rappor- tera ce nouveau prélèvement obligatoire frappant les particuliers leur seront reversés, notamment sous forme d'allégement d'impôt sur le revenu. Des mesures spé- cifiques sont en outre prévues à destination des habitants des zones rurales, contraints d'utiliser leurs voitures pour se rendre au travail. pages 2-3 et éditorial page 9nicolas sarkozy dévoile aujourd'hui ses choix

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :